Les Revenants



Auteur : Laura Kasischke
Edition : Le livre de poche
Date de publication : 2011
Pages : 664

Résumé :


Élève brillante, Nicole était douce et sociable. Elle meurt subitement dans un accident terrible. 

À l’automne suivant, tandis qu’un nouveau semestre commence, Craig, l’ancien petit ami de Nicole est renvoyé de l’université médiocre où il était entré. Tenu pour responsable de la mort de Nicole mais relâché faute de preuves, il ne parvient pas à surmonter le drame, ne cesse d’y repenser et a l’impression de voir Nicole partout. 

Perry, son colocataire, était dans le même lycée que Nicole. Lors d’un séminaire sur la mort par Mira Polson, professeur d’anthropologie, il fait part de ses interrogations et de ses doutes quant à la disparition de la jeune fille. Il dit avoir connu la vraie Nicole : une personne manipulatrice, malhonnête, et séductrice. 

De son côté, Shelly Lockes, unique témoin de l’accident, conteste la version officielle de l'accident. 

D’étranges événements surviennent alors: mystérieux appels téléphoniques, cartes postales énigmatiques, apparitions de Nicole… ou d’une fille qui lui ressemble. La rumeur enfle à Godwin Hall, précipitant Craig, Perry, Mira et Shelly au coeur d’un ténébreux mystère qui va transformer leurs vies pour toujours: se pourrait-il que, trop jeune pour mourir, Nicole soit revenue ?

Avis : 


Voici le livre qui m'a pris le plus de temps à lire pendant ce mois de novembre... Le nom m'a direct paru "d'actualité" quand je l'ai commencé, c'est à dire juste après Halloween. Vous vous dites surement, revenants ça va être du style zombie ou trucs fantastiques, mais si vous avez lu le super long résumé juste avant je pense que vous commencez à en douter. Je préfère direct éclaircir les choses, non ce livre ne parle pas de zombie. Seulement de la vie et des machinations à l'intérieur même des sororités. Tout autant alléchant je peux vous le dire.

J'ai beaucoup apprécié ce livre, je ne me suis pas senti paumé en le lisant comme je le suis très souvent quand je lis un livre qui à la fois change de point de vue mais aussi d'époque à chaque chapitre. Ici pas de doute sur chacune des situations au début de chaque chapitre, c'est vraiment quelque chose que j'ai le plus apprécié.

Ce non égarement est peut-être dû à la différence entre chacun des personnages. Chacun à sa propre personnalité, son propre tempérament, ses propres caractéristiques. Et même si au départ je ne me sentais pas si proche d'eux, j'ai fini par m'y attacher, il fallait bien au bout de 600 pages ! C'est cette attachement, particulièrement pour Perry (qui est je trouve le seul à vraiment se démener et remuer ciel et terre pour trouver la réponse à ses questions ), qui m'a amené moi même à chercher désespérément la réponse au mystère Nicole. Alors pour ceux qui l'auront lu dites moi ce que vous suggérez quand à la tournure de cette fin. Parce qu'il y a bien un chose que je déteste et adore à la fois, c'est finir un livre sans connaitre le fin mot de l'histoire. J'ai toujours l'impression que l'auteur lui-même n'a plus su quoi dire et s'était perdu dans le nœud de son propre livre.


Voilà pour cette chronique, très courte une fois encore. Je voulais m'excuser pour ne pas l'avoir poster plus tôt mais disons que je suis malade depuis vendredi et que je n'avais pas la force de l'écrire, mon voyage à Paris n'a pas arrangé les choses ! Moi qui vous prévoyez des choses pour ces vacances c'est rappé ce sera pour la prochaine fois. En tout cas à très bientôt, bonne faite et bonne lecture !!!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Lire d'autres horizons