Abandon de livre

Salut ! Vous l'aurez remarqué ces derniers temps je ne vous présente plus autant de livre. Pourtant ce n'est pas parce que je lis moins, au contraire. C'est simplement parce que je commence des livres et je n'arrive pas à les finir. Donc plutôt que de vous les présenter et vous dire pourquoi j'ai abandonné j'ai plutôt décidé de faire une petite discussion. Un discussion sur mon ressenti, ma vision de l'abandon.


Au début, quand j'ai commencé à lire, je ne lisais pas assez de genres variés pour tomber sur des lectures déplaisantes. Je pouvais lire un livre sans avoir à critiquer la forme plus que le fond. Il suffisait que l'histoire que je lise me plaise pour que j'apprécie un livre. Mais bien des années plus tard, mon œil a mûri. J'ai mis sur une même hauteur la forme et l'histoire.

A force de lire et de lire, on devient plus exigeant envers ses lectures. Il y a des sujets dont j'ai fait une overdose, et c'est un peu pour ça que j'ai décidé de diversifier mes lectures. Mais à cause de mes études, je ne peux plus lire autant. Je ne pourrais pas m'arrêter bien entendu, la lecture fait partie intégrante de ma vie. Mais la fatigue, le fais de reposer mon livre au milieu d'un chapitre, m'oblige à devenir plus exigeante. Je n'ai pas envie de passer mon temps à lire un livre qui ne me plait pas alors que d'autres histoires me tendent les bras. Alors j'ai fait le choix de me laisser emporter par les histoires et de ne plus me forcer. 

On ne devrait pas culpabiliser d'abandonner un livre. Parfois nous n'arrivons pas à nous mettre sur la même longueur d'onde que les auteurs. Ce n'est pas grave, parfois c'est juste l'humeur du moment. Parce qu'on a envie de quelque chose de plus doudou ou au contraire de plus rapide. Le but de la lecture reste de se faire plaisir. 

J'ai mis du temps à encaisser ça. Je me suis longtemps forcer à finir coûte que coûte un livre dans l'espoir que la suite me plairait plus. Mais je ne me faisais pas plaisir, je culpabilisais de ne pas l'avoir aimé, alors que tant l'avais apprécié. Mais c'est comme tout, les goûts et les couleurs de chacun sont différents. Je considère que j'ai lu assez pour me faire mon propre avis et juger quand un livre n'est pas pour moi. Alors voilà cette année sera une année de plaisir dans mes lectures, et je ne culpabiliserais plus si je met un livre de côté ou si je l'abandonne. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire