Giant, une BD à ne pas rater

Auteur : Mikaël
Edition : Dargaud
Parution : 2017
Pages : 54
Genre : Thriller
💛💛💛💛💛

Résumé :

New York, 1932. Malgré la grande dépression qui frappe durement l'Amérique, les buildings s'élèvent toujours plus haut dans le ciel de Manhattan et les chantiers prolifèrent. C'est là que travaille Giant, un homme taciturne à la carrure imposante. Ses collègues le chargent d'avertir la famille d'un compatriote irlandais du décès accidentel de celui-ci. Mais, dissimulant la triste vérité, le mystérieux colosse envoie une belle somme d'argent à Mary Ann, la jeune veuve, ainsi qu'une lettre dactylographiée qui pourrait être de son mari... Elle lui répond et commence alors une correspondance régulière, sans que Giant dissipe le mensonge. Vient alors le jour où Mary Ann et ses enfants débarquent à New York...


Avis :


Coucou, aujourd'hui retour à la BD ! Pour le coup je ne suis pas l’ordre de mes lectures, j'ai beaucoup trop envie de vous parler de cette BD ! C'est en feuilletant le magazine dBD que j'étais tombée dessus. Je ne suis pas très BD, manga encore, mais BD c'est rare. Pourtant dernièrement je me laisse tenter et j'ai vraiment bien fait avec celle-ci.

Un gros problèmes que je trouve autant dans les BD que dans les mangas, je n'arrive parfois pas à différencier les personnages. Ici je n'ai pas eu ce problème, un petit peu mais pas tant. Les personnages sont limités à ceux qui nous intéressent, les figurants se ressemblent et sont même un peu flou. On se focalise donc sur quelques personnages, et il est plus facile de les détailler de donner à chacun un style précis. En leur donnant ce style, on fixe un caractère qui évolu et qu'on découvre petit à petit. Dan, par exemple, qui arrive dans les premières pages semble être un beau parleur, qui agace. Mais au fil des pages, il découvre malgré lui la vie à New York, et il commence à changer, à voir les choses différemment, avec un peu plus de maturité il finit même par devenir sympathique. Et puis bien sur il y a Giant. Il est à la fois impressionnant mais semble avoir un cœur en or. Impressionnant car il est immense et imposant, il dépasse tout le monde et ne parle que le strict minimum. On ne connait d'ailleurs pas son nom, Giant c'est le surnom que les autres ouvriers lui ont donné. Il est à l'écart par rapport aux autres, ne vit pas avec eux, ne mange pas avec eux, on se pose donc naturellement des questions. Un mystère plane sur lui, peut-être un mystère horrible mais qui pourtant ne semble pas possible quant au personnage qu'on découvre ici. Il faut aussi que je vous parle de Dorothea, qui ne fait que quelques apparitions très fugace, mais qui par ces apparitions pique mon intérêt. C'est une photographe et c'est tout ce qu'on sait d'elle, mais une chose est sur elle jouera un rôle important et semble avoir un caractère qui vaut le détour.

J'ai noté thriller dans genre mais moi-même je suis dubitative, quand je l'ai lu je n'ai rien trouvé qui puisse s'y rapprocher. Donc pour ceux qui sont alarmés par thriller, ne vous formaliser pas. Mais du coup je porte beaucoup d'espoir dans le tome 2, qui peut promettre quelque chose de très interessant. Mais bon au delà de ça, pour ceux qui aiment les BD un peu historique, n'hésitez pas. Il parle de l'immigration à New York, des irlandais et de leur confrontation avec les italiens. On ne parle pas tant de ceux qui sont là depuis bien des années mais seulement des émigrés de peu. Chose qui du coup me chagrine, j'aurais bien aimé connaitre en plus le comportement des New Yorkais envers ces émigrés, même si une émission radio rythme le récit et nous donne ce point de vue, ou tout du moins place le contexte extérieur à tout ça. Les personnages ne semblent pas vivre dans le même monde, c'est le même endroit mais ce ne sont pas les mêmes problèmes. Mais New York est la ville des nouveaux départs, le passé de chacun et partiellement effacé si on le veut. Mais pas totalement, entre un peu en jeux la photographe qui semble connaitre quelque chose. Le tome deux va être vraiment très intéressant je pense, en plus avec l'arriver de Mary Ann, de nouveaux problèmes vont être créer, les secrets soulevés. Donc oui le tome va être une révélations de secret notamment sur Giant, et j'attend ça avec beaucoup d'impatience.

Maintenant passons à une des choses très importante d'une BD : le dessin ! Comme tout le reste, le dessin a joué de son charme avec sa teinte sépia, créant des planches à la fois sombre et clair qui donne un aspect un peu vieillaux. Aspect qui va très bien avec la photo d'introduction. De plus, le contraste de la vie en bas et en haut de la tour est très démarqué. En bas les rues et le métro sont pleines de monde, en haut on dirait que les personnages appartiennent à un autre monde, un monde qui n'est plus New York. L'auteur nous fait une très belle description du New York de l'époque. Mais la planche qui m'a le plus marqué, n'est pas une de celle en haut de la tour, mais le moment où Giant est tabassé. Le lendemain le sépia a laissé place à une couleur rouge signe de violence, qui même si les images ne sont pas concentrés sur elle mais sur le monde qui continue à tourner à côté, laisse planer une certaine atmosphère. Comme si cette scène restait éternellement en suspens. 

Voilà ce sera tout, j'ai déjà bien développé. J'ai vraiment adoré cette BD vous l'aurez compris, donc voilà,  n'hésitez pas foncez, et venez me dire ce que vous en avez pensé.

Bonne lecture !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire