Dodoma, un manga avec du potentiel


Auteur : Jun Shiraishi
Edition : komikku
Parution : 2016
Pages : 192
Genre : manga, seinen
💚💚💚


Résumé :


Partez à la découverte d’Orbis, un monde de pierre, fermé, éprouvé par de multiples tremblements de terre avec en son centre un Arbre de vie. Mana, un jeune homme, intrépide, dynamique, optimiste et maçon de son état, et son frère, le studieux Shino, beaucoup plus modéré font la joie des autres résidents. L’un répare dans la bonne humeur les habitats tandis que l’autre les décore de runes qui maintiennent les vieilles croyances de son peuple. Mais malgré la paix apparente, tout bascule ! Un terrible séisme frappe violemment Orbis et la cité, autrefois paisible, est attaquée par un peuple étranger. Mana et Shino vont alors percer les secrets de leur petit monde et découvrir une bien étrange réalité...


Avis :


Coucou aujourd'hui manga ! Ici un manga que j'ai découvert par une vidéo de la chaine Le terrier de Guimause. Et je dois dire qu'il me tentait bien, donc en passant devant j'ai craqué. Mais après lecture, mon avi reste mitigé, et j'hésite à lire la suite.

Tout d'abord l'histoire. J'ai beaucoup apprécié l'histoire en elle même. Ce lien avec les arbres et la nature. Les personnages sont très attachant, ils n'ont jamais rien connu d'autre que l'intérieur de leur arbre de vie, et tout ce qu'ils connaissent de l'extérieur sont des récits qui paressent un peu fantastique. Bien sur tout est chamboulé. Ils vont être projetés dans un monde qui, même s'il était le leur, leur était inconnu, et je pense même se retrouver au milieu d'un conflit qui les dépasse. A côté de ça on a également l'histoire entre Shino et l'esprit de l'arbre, qui nous reste encore très obscure. Mana et Shino semblerait l'avoir tué bien des années auparavant, mais pourtant on ne connait ni les circonstances, ni les raisons, ni pourquoi Shino semble lui être redevable. Et surtout pourquoi il connait ces personnes venues de l'extérieur, parle leur langue. Donc voilà le côté positif que j'ai tiré de ce premier manga, une histoire qui semble quand même prometteuse, et nous fait nous poser de nombreuses questions.

Mais à côté, chose qui est très importante à mon gout dans un manga, il y a le graphisme. Je n'ai pas accroché avec. J'hésite entre le surplus de détail ou le brouillon. Disons que c'est plutôt un surplu de détail qui rend le tout brouillon. Tout au long du manga c'est comme si un voile de pluie passer par dessus l'image laissant des traits fin mais gênants. Je sais que ça fais partie de l'ambiance mais ça m'a bloqué. Même si je n'ai pas trop eu de mal à identifier les personnages. J'ai du rester par moment plusieurs secondes sur une planche pour réussir à définir où nous nous trouvions et ce qu'il pouvait bien se passer. Après je reconnais également que l'auteur joue beaucoup et bien sur les prises de vue, nous mettant parfois à la place d'un personnage pour nous montrer les choses. Et qu'il a très bien su tout de même rendre compte de la violence de son histoire par moment.

Donc voilà à la fois l'histoire m'a vraiment emporté dans ce monde, à la fois le graphisme m'a un peu bloqué à certain moment.  Mais tout de même je pense me laisser aller dans le tome 2 pour savoir si ce n'était du qu'au premier tome. Si jamais vous l'avez déjà lu, j'aimerais bien savoir ce que vous en pensez.

En attendant bonne lecture ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire