Problème de saga

Coucou tout le monde. Thème du jour : les problèmes de saga. Je suppose que je ne suis pas la seule qui a un nombre incalculable de saga en cours mais dont seul la moitié, et encore je suis peut-être positive, un quart est fini. Donc je me suis dit que mettre les idées par écrit allait m'aider à mettre les choses au clair.

Pour commencer on va faire un simple, qu'est ce qu'une saga ? J'ai vu sur liraddict un sujet, portant sur la différenciation de saga littéraire et série littéraire. Au final ce que j'en retiens et aussi de mon point de vue. Une saga est une suite de livre avec une seule histoire. La série est presque pareil à la différence que chaque livre correspond à une histoire, mais dans chaque tome on retrouve les mêmes personnages. Donc après avoir écrit ceci je me rend compte que je vais corriger ce que j'ai dit. Thème du jour : les problèmes de saga et de série. Parce qu'au final que ce soit l'une ou l'autre je n'arrive pas toujours à arriver au bout.

Maintenant que les termes sont définis, passons aux points qui créent ce problème de saga et de série à l’abandon. Personnellement, je suis pour ainsi dire toujours partie du principe qu’il me fallait un temps de gestation entre chaque tome. Du moins, quand je lis un livre je dois être dans un état d’esprit favorable pour l’apprécier. Sauf que parfois en passant d’un tome à l’autre l’état d’esprit n’est plus le même et là tout se bloque. On a beau avoir adoré le premier tome, le tome deux nous paraîtra illisible alors que pourtant c’est peut être l’inverse, et la saga dans son intégralité est superbe. Donc c’est vrai que je démarre toujours un livre en fonction de mon état d’esprit, voir même s’il le faut je l’arrête en cours de route parce que je n’arrive plus à suivre, je le mets de côté et en commence un autre. Et au final d’autres livres se placent entre les tomes, parfois même d’autres sagas et un temps immense s’écoule entre les différents volets.

Et ce temps qui passe a un effet très néfaste à mon gout. Ça a été le cas pour Tobie Lolness, j’ai dévoré le premier tome, mais un an après, quand j’ai repris la saga, il m’a fallu 6 mois pour réussir à finir le tome 2 parce que je ne réussissais pas à mettre les noms et les informations dans le bon ordre. Dans ce cas j’aurais dû relire le tome 1 c’est vrai, mais alors si on lit le tome précédent tout reviens à la case départ. Il aurait fallu tout enchaîner depuis le début. Parce que ce laps de temps qui se sera écoulé nous aura fait sortir de l’univers, pour peu qu’il s’agisse d’un monde imaginaire le relire n’est pas forcément la meilleure idée.

Alors comment gérer ses sagas et ses séries ? J’en arrive à la conclusion que pour les séries, espacer ses lectures ne posent pas de problèmes et puis souvent c’est compliqué de tout lire d’un coup. Mais par contre pour les sagas, si on a tous les tomes a porté de mains autant les enchaîner. Et si on a besoin d’une pose il vaut mieux éviter de laisser un an passer sinon tout est à relire et parfois la relecture ne fera pas que du bien.

J’ai écrit cet article il y a une semaine. Je m’étais dit je prends de l’avance, maintenant que je le reprends pour corriger deux trois trucs un point s’est rajouté à l’équation. J’ai lu la semaine dernière la passe-miroir. Je me rends compte maintenant que ce qui a fait que j’ai lu les Harry Potter ou les Hunger Games d’un coup, c’est qu’il m'était nécessaire de lire la suite, pour la simple raison que l’univers m’avait tellement accroché, qu’il m’obnubilait. Et chose qui n’était pas arrivé depuis très longtemps, je me sens incapable de commencer un nouveau livre sans avoir eu le fin mot de l’histoire. Je tente quand même mais dès que je me pose les mots me reviennent, les images que je m’en suis faite et j’invente toute les possibilités. Alors peut-être que ce problème de saga dont je vous parlais et aussi dû au fait que les sagas se sont vulgarisées au point qu’un livre qui plait a forcément une suite mais les univers qui sont créés sont communs et ne m’ont pas accroché. Maintenant je me rends compte que c’est une différenciation qui viendra du cœur, soit on aura la volonté de continuer immédiatement, soit on ne l’aura pas. Alors quand elle s’agrippe à notre esprit il ne faut surtout pas la laisser partir.

Voilà, ce que je tire de ma petite réflexion. Maintenant il ne me reste plus qu'à l'appliquer. C'est un fléau ces sagas et je n'arrive pas à m'en sortir. Alors si jamais vous avez trouvé le truc, ou même si vous ne l'avez pas, n'hésitez pas à partager votre ressenti. Merci pour votre lecture.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Lire d'autres horizons