Le maitre des livres, bilan des tomes 4,5 et 6

Auteur : Shinohara Umiharu
Edition : Komikku
Parution : 2015
Pages : 188/208/187
Genre : Manga Seinen
💚💚💚


Résumé : 


Sa tête ressemble à un gros champignon et a un certain succès auprès de ses usagers, malgré la crainte qu’elle génère : il s’agit bien sûr de Mikoshiba, le maître des lieux de la bibliothèque pour enfants “La rose trémière”. Que ce soit pour de mignons élèves d’école primaire, des lycéennes inquiètes pour leur activité scolaire ou des salariés perdus dans leur choix de vie, cette bibliothèque a toujours une histoire à proposer pour répondre à leurs soucis quotidiens…


Avis :


Coucou ! Troisième et dernière semaine où je vous présente un manga ! "Enfin" j'ai presque envie de dire. Aujourd'hui petite différence je vous présente une série de manga qui est déjà finie, Je vous présente les tomes 4, 5 et 6 d'un coup, faire un avis pour chacun serait beaucoup trop long. 

Dans ce Seinen, on retrouve un endroit beaucoup plus cosy que dans ceux que je vous ai présenté précédemment, celui d'une bibliothèque. Bibliothèque qu'on est déjà habitué à côtoyer depuis quelques tomes et dont les occupants commencent à être de plus en plus familier. Au centre tout ça les enfants et quelques classiques que l'on redécouvrent en parallèle de leur vie. Mais je dis enfants, il y a aussi des adultes mais avec des rêves d'enfants

Au fil des tomes, on commence à connaître de plus en plus les personnages, certains se rajoutent, et on découvre vraiment ce qui semble être le quotidien d'une vraie bibliothèque. Avec ses habitués, ceux qui reviennent après de longues années et puis tout ce qui peut se passer dans une bibliothèque. J'apprécie beaucoup lire ce manga, tout simple, mais avec une vraie histoire de fond, et puis il reprend en résumant quelques classiques qu'on a parfois oublié. En plus les dessins collent avec le thème, même s'il y a peut-être parfois trop de détail mais encore pas toujours. Seul bémol peut-être, il n'y a pas assez de différentiation entre les personnages et j'avoue m'être parfois perdu surtout dans les parents des enfants qui côtoient la bibliothèque. 

En résumé, un manga que je conseil surtout pour les périodes qui vont arriver, de quoi être cosy au coin du feu.

J'espère que vos lectures se passe bien et à très bientôt. 

Bilan achat-lecture du mois d'août 2017

Coucou tout le monde ! Ça y est, le mois d'août est fini et avec les vacances d'été... Donc pour ce mois-ci je reprends mes bonnes vieilles habitudes et je fait une bilan combiné. Pour ceux que ça intéresse, je vais aussi faire un petit point à la fin pour vous expliquer comment ce mois de septembre va se dérouler. Maintenant passons aux choses sérieuses !

Reine d'Egypte, la série ki-oon pour toute la famille

Auteur : Chie Inudoh
Edition : ki-oon (Kizuna)
Parution : mars / juin 
Pages : 189 / 207
Genre : manga seinen
💙💙💙💙

Résumé :

 

C'est le début d'une nouvelle ère dans l'Égypte des Pharaons : le mariage de la jeune Hatchepsout et de son demi-frère Séthi fait de ce dernier l'héritier légitime du trône, sous le nom de Thoutmôsis II. Représentants des dieux sur terre, ils resplendissent sous leurs parures, et forment à première vue un couple parfait. Mais sous ses airs d'épouse idéale, Hatchepsout cache une colère profonde... Elle ne veut pas être simple reine, mais plutôt devenir pharaon elle-même, comme son guerrier de père ! Enfant, elle n'a cessé d'humilier Séthi au combat à l'épée, et elle est imbattable au tir à l'arc. Pourquoi ne serait-elle pas digne d'accéder au rang suprême, juste parce qu'elle est née femme Pour Hatchepsout, c'est le début d'un combat pour s'affranchir des conventions ancestrales d'une des plus grandes civilisations du monde.


Avis :


Coucou ! Comme la semaine dernière aujourd'hui c'est manga ! Cette fois je vous présente les deux premiers tomes par contre. Donc les choses sont déjà plus fixées quant à mon avis.

Tout d'abord l'histoire. Elle est plutôt originale pour un manga. Je trouve qu'on ne lit pas assez de livre sur l'Egypte et les pharaons. Pourtant c'est un sujet qui est, en soit, très ouvert puisqu'on peut imaginer presque tout ce que l'on veut sur la vie des personnages. Ici l'auteur a voulu mettre à l'honneur la femme de pharaon, qui à part Cléopâtre ne sont pas vraiment connues. J'ai beaucoup apprécié le personnage de Hatchepsout, comme d'habitude une femme forte, mais ici forte et convaincante, elle a su s'écarter de ses rêves de combats pour devenir une femme gracieuse et obtenir ce qu'elle veut. Elle est manipulatrice mais tout en douceur et on se lie très vite à elle pour détester ceux qui s'opposent à elle, dont Séthi. Le personnage de Séthi lui, est fait pour qu'on le déteste, il est tout ce qui oppose ce que l'on pense de Pharaon, il n'est pas équitable et aime la démesure de l'homme. Lui aussi, à sa façon est manipulateur, mais tout semble montrer qu'il échouera.

Je ne peux pas parler manga sans parler du côté artistique. Je trouve que pour le coup, le monde de l'Egypte ancienne est très bien représenté par le manga, il met un peu de nouveau dans ce monde tout en gardant son authenticité. Et puis pour le coup, les planches sont superbes, très lumineuses et, je trouve, pas encombrées par des détails insignifiant. Elles ont le juste milieu du détail, pas trop mais pas trop peu.

 C'est tout pour aujourd'hui. La semaine prochaine encore manga mais c'est la dernière fois après je reviens avec des choses un peu plus sérieuses. En tout cas avant le rendez-vous du week-end, on se retrouve mercredi, pour un sujet de mon choix ou du votre, n'hésitez pas à me dire en commentaire ce qui vous plait, vous déplaît, ce que vous aimeriez voir plus, etc.


En attendant j'espère que ces deux mangas vous ont plu et bonne lecture pour cette rentrée littéraire !!!

Plan with me September !


Coucou ! Aujourd'hui on est mercredi et comme décidé le mercredi je change un peu de sujet. Cette fois je vais vous parler bullet journal. Ca fait maintenant 1 an que j'utilise ce système pour planifier ce que je dois faire, je ne l'emporte pour l'instant pas en cours, j'utilise un agenda à côté mais cette année c'est décidé je passe en Bujo complet. Donc je me suis dit qu'il était peut être temps que je vous présente le mien. Surtout que maintenant je commence a être bien rodée. Comme c'est la première fois que je vous fait un article comme celui-ci je ne vais pas partir dans quelque chose de très compliqué, et je vais seulement vous présenter comment va s'organiser ce mois de septembre dans mon bujo.


Green mechanic, un premier manga qui fixe les bases

Auteur : Yami Shin
Edition : Ki-oon
Parution : 8 juin 2017
Pages : 176
Genre : Manga shônen
💜💜💜



Résumé :


Les êtres humains ont fait de leur planète un désert recouvert d’ordures. Le seul endroit habitable est la Mégapole, ville géante où s’entassent hommes et robots, ainsi que les mystérieux Ersatz, créatures monstrueuses pourchassées par la Milice. Dans ce monde en perdition survit Misha, jeune orpheline aux dons d’empathie sur-développés. Incapable de contrôler sa capacité à lire les émotions des autres, elle se tient à l’écart de ses semblables. C’est pourtant grâce à ce pouvoir qu’elle trouve Reborn, un robot morphing errant sans mémoire au milieu d’une décharge.

Avis : 


Coucou ! Aujourd'hui je vous retrouve pour le premier manga d'une série, donc cette fois je vais faire très court. 

Je me suis laissée tenter par la couverture de ce manga, il faut avouer qu'elle a un certain charme. Et en soit je n'ai pas été déçue mais à la fois pas comblée non plus. Il s'agit du premier manga d'une série et ça se ressent. L'histoire n'est pas encore très développée et il n'y a pas encore vraiment d'action. L'auteur nous présente le contexte, les personnages et puis bien sûr l'intrigue. Pour l'instant le contexte m'attire, j'ai tout de même peur qu'on parte dans un manga (ça va paraître cliché)  japonais, avec des méchants style tas d'encre. L'histoire ne semble peut-être pas si originale que ça mais on verra avec la suite si l'auteur arrive à remonter tout ça. En tout cas point positif l'entrée en matière se fait très agréablement et on ne se sent pas submergé par les informations non plus.

Sinon deuxième point important dans les mangas, le dessin bien sûr. Très souvent quand on sort du style classique de dessin dans les mangas je ne suis pas fan, j'aime beaucoup le sens du détails que les auteurs arrivent à mettre dedans et c'est vraiment un style propre au manga. Mais ici ça ne m'a pas dérangé, au contraire, il y a une vrai recherche dans les ombres tout en gardant quelque chose d'assez lumineux. Comme toujours les personnages sont assez hétéroclites pour qu'on les différencies en un coup d’œil.

En tout cas même si je reste sur mes gardes quand à la suite, j'ai bien aimé le dessin et le contexte. En attendant que celle-ci sorte, bonne lecture à vous ! 

La passe miroir, les fiancée de l'hiver, une découverte d'un monde hors du commun

Auteur : Christelle Dabos
Edition : Gallimard
Pages : 567
Parution : 2013
Genre : Fantasy jeunesse
💙💙💙💙💙


Résumé :


Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l'Arche d'Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d'un complot mortel.


Avis :


Coucou !!! Ça fait longtemps que je veux vous parler de ce livre ! Déjà un mois que je l'ai lu et je suis toujours autant bouleversé. Pour le coup il s'agit d'un vrai coup de cœur. 

J'ai découvert à travers la plume de Christelle Dabos un monde extraordinaire, où tout est pensé et réfléchi. Elle a su créer un monde de toute pièce, et un monde vraiment plus que fantastique ! L'idée des arches, des esprits de familles... et puis même ce monde de cour où les complots se déchaînent regroupe tout ce que j'adore. Et puis bien sur les personnages complètent formidablement le tout ! Cela faisait vraiment longtemps que je n'avais pas ressenti ce besoin irrépressible de lire la suite d'une saga, et je me maudis de ne pas encore avoir acheté le tome 2. Mais en tout cas j'ai trouvé ici un monde qui m'a transportée plus loin que je n'aurais pensé et qui, je me demande presque, n'égale pas voir surpasse Harry Potter. Et pourtant Harry Potter et moi c'est une vieille histoire d'amour.

J'ai trouvé ici des personnages plus qu'attachants. Ophélie est un personnage qui surprend et sa vie au pole a su la révéler à sa juste valeur. Elle est courageuse et ne recule devant rien, elle sait prendre les choses en main quand il le faut et j'ai adoré ça. Et puis on s'attache à tout le monde, même à sa tante qui paraissait insupportable au début. Et il y a Thorn, comme beaucoup je suis littéralement tombée sous le charme. J'avais tellement d'espoir placé en lui, et je maudissait presque Ophélie de le repousser ainsi. Le retournement de la fin ma mis sur le cul, je ne m'attendais pas à ça, et pourtant c'est une évidence. 

Maintenant je sais que dès que j'en aurais l'occasion je lirais la suite. J'ai envie de connaitre la suite de cette amour (je suis convaincu qu'il existe), et puis l'arrivée des parents à la citadelle risque de ne pas être triste ! Et vous qu'en avez-vous pensé, ainsi que de la suite ? Ou tout simplement voulez-vous le lire ? En attendant merci de votre lecture. 


Le puits des mémoires, le premier livre d'un univers

Auteur : Gabriel Katz
Edition : Pocket
Pages : 381
Parution : 2012
Genre : Fantasy
💙💙💙💙


Résumé :


Trois hommes se réveillent dans les débris d'un chariot accidenté en pleine montagne. Aucun d'eux n'a le moindre souvenir de son nom, de son passé, de la raison pour laquelle il se trouve là, en haillons, dans un pays inconnu. Sur leurs traces, une horde de guerriers, venus de l'autre bout du monde, mettra le royaume à feu et à sang pour les retrouver. Fugitifs, mis à prix, impitoyablement traqués pour une raison mystérieuse, ils vont devoir survivre dans un monde où règnent la violence, les complots et la magie noire.


Avis :


Coucou ! Aujourd'hui fantasy au menu ! Et pas n'importe lequel, le premier tome d'un univers inimaginable. 

J'avais lu Aeternia l'été dernier, et après la lecture du premier tome, l'envie de lire depuis le début les histoires des différents régions de ce monde m'avait submergée. J'ai beaucoup apprécié retrouver un an plus tard ce monde tout droit sorti de l'esprit de Gabriel Katz et qui ressemble à un jeu de plateau. Toutefois j'ai ressenti cet effet premier livre. On voit que Gabriel Katz découvre son univers qu'il le façonne petit à petit, ainsi que la différence avec Aeternia où tout semblait concorder, tout se ficeler dans un monde imaginaire, nous bouleversant de pages en pages. Ici, l'action est un peu plus lente, il faut le temps de trouver ses marques. Le livre n'en reste pas moins superbe et je pense que le second tome sera bien mieux, l'écriture s'affine au fil du temps. 

Ce que j'ai beaucoup apprécié dans ce livre, c'est cet inconnu dans lequel on se plonge, les héros le sont tout autant que nous, et cela crée une complicité avec le lecteur. Nous cherchons avec eux. Chacun a une personnalité à part entière, chacun son caractère. Même quand on connait peu à peu qui ils étaient avant la perte de mémoire, on ne les voit pas en tueur. Et on va chercher la raison d'un tel changement !

Donc je n'ai que quelque mot à écrire, le tome deux vite vite !!! Pour ceux qui n'ont pas encore découvert Gabriel Katz foncez, pour les autres avez vous été captivé comme je l'ai était pas ce monde ? Merci pour la lecture


Départ en vacances, quels livres font le voyages ? #2

Holà ! Vous l'avez vu je repars, cette fois pour deux semaines et j'ai quelques heures d'avion qui m'attendent. Alors pas de traca j'ai prévu comme la dernière fois de quoi vous mettre sous la dent. Mais pour l'instant je suis en pleine préparation de ma valise et je choisis qui viendra avec moi. Bien sur avec l'avion le choix va devoir se limiter, mais bon je prend ma kobo avec moi, et j'ai un paquet de livre qui attendent dedans !



J'emporte bien sur le livre que je lis en ce moment : Dans la rue j'entends les sirènes de Adrian McKinty. Il s'agit du tome 2 de la trilogie consacrée à Sean Duffy, et je suis contente de retrouver son humour qui rend les enquêteurs humains. 

J'ai mis également dans ma valise king's cage de Victoria Aveyard. C'est le troisième tome de la série red queen. Pour l'instant j'attend que mon père le finisse avant de m'y plonger à mon tour. 

Je prend aussi le trône de fer de George R. R. Martin, le tout premier tome de la série du même nom. Avec la sortie de la saison 7 il s'est retrouvé là après avoir un peu pris la poussière dans ma bibliothèque.

Je passe cette fois aux deux livres numériques que je compte lire. Le premier est un recueil de nouvelles de Harlan Coben, avec d'autres auteurs. Elles sont regroupées sous le nom de insomnies en noir, j'espère que ce ne sera pas trop le cas non plus. Lui aussi patiente depuis un moment et je compte le lire pour le bingo littéraire.

Deuxième livre numérique, Golden son de Pierce Brown. Encore une suite de série, là le tome deux de Red Rising. Après avoir lu red queen je me suis dit qu'il était temps de finir red rising. 

Voilà tout pour cette fois. Encore une fois, la liste est faite pour m’aiguiller un peu, mais me connaissant je ne vais pas lire la moitié de ce que j'ai prévu ! A votre avis quand j'aurais fini dans la rue j'entends les sirènes, que pensez-vous que je doive lire ? 

A la place du coeur : Paris du 7 au 9 janvier 2015


Auteur : Arnaud Cathrine
Edition : Robert Laffont
Pages : 252
Parution : 2016
Genre : Romance contemporaine
💛💛💛💛


Résumé :


Six jours dans la vie de Caumes qui vit son premier amour.
Six jours de janvier 2015 où la France bascule dans l'effroi.


Avis :


Coucou, aujourd'hui romance contemporaine qui reprend un sujet qui nous a tous touché. Ce n'est pas le genre de lecture que je lis normalement, la lecture me permet de m'évader pas de ressasser certains moments. Mais j'ai fait une exception et je suis sure que je ne suis pas la seule à me lancer dans la lecture de ce livre parce que j'en ai entendu parler de partout.

Finalement j'ai apprécié la lecture de ce livre. Je ne m'attendais pas à ça. Et j'avoue qu'en le lisant je n'étais pas touchée plus que ça par ma lecture. J'avais peur de me retrouver confrontée à un récit journalistique, plongé au centre des événements mais non. Avec du recul je me rend compte que même s'il nous fait revivre des instants tragiques, nous ne le voyons pas comme des voyeurs mais plutôt comme nous l'avons vu nous même. Ce n'est pas un livre sur les événements bruts mais sur une population touchée par ces attentats. Durant ces quelques jours nous avons été confrontés à tant de réaction différentes que je suis contente qu'il est voulu essayer de nous les présenter. J'ai revue dans ce lycée les réactions des professeurs, des élèves... Il permet de faire réfléchir sur ce que l'on a pensé à ce moment là, de faire un bon en arrière.

En brossant le portrait d'un grand nombre de mentalité et de situation, l'auteur nous laisse garder notre propre opinion, nous voir dans la personne qu'il faut. Il nous permet d'ouvrir les yeux sur certaines faces auxquelles on ne pensait plus ou qui nous avaient échappés. Ces attentats n'ont pas touché tout le monde de la même manière et l'auteur l'a compris.

C'est vrai que si l'on n'habite pas Paris ou si même nous n'avions pas de la famille là bas, les attentats nous ont paru trop irréels pour nous en rendre compte. La seule chose qui nous y relié c'était la télé, nous isolant du monde extérieur qui malgré tout continuait à se dérouler avec son lot de bonheur associé à son lot de malheur. Et j'ai aimé découvrir leur professeur de philosophie, j'aurais même aimé avoir un professeur comme elle pour nous inciter à nous couper du direct des journalistes.

En conclusion, j'ai été marqué par se livre. Il a su selon moi retrouver les facettes qui ont suivi les français durant ces quelques jours. L'auteur ne s'est pas arrêté sur un cas de figure il touche tout le monde, et plus qu'un récit sur les attentats tel qu'ils se sont déroulés, il montre la population françaises sous son vrai jour. Merci pour votre lecture et a très bientôt.

Bilan lecture juillet 2017

Coucou, aujourd'hui deux posts ! Je sais j'aurais pu combiner les deux mais je trouvais que ça faisait trop chargé alors deux bilans pour ce mois de juillet. Le book Haul doit déjà être posté alors si vous voulez le voir vous ne devez surement que descendre un peu dans l'historique. Pour ce deuxième post je vais vous parler de mes lectures. Parce que au final pour ce mois de juillet niveau avis lecture vous n'aurez eu que ceux du mois de juin, et vous n'aurez pas su ce que j'ai lu ce mois-ci et pourtant il y en a ! Même beaucoup, je sens que je suis en vacance en voyant la liste.

Donc allons-y tout de suite :



J'ai tout d'abord finis en début de mois A la place du coeur de Cathrine Arnaud. C'est une lecture qui m'a beaucoup fait repensé au attentat de Charlie Hebdo, d'une manière qui m'a paru juste. Les faits ont été abordé tel qu'ils devaient l'être, c'est à dire tel qu'on les avait vécu. Je ne pense pas que je lirais la saison 2 mais en tout cas j'ai apprécié ce témoignage des attentats de ma lecture.

Deuxième livre, un qui traîne depuis quelque temps dans ma PAL, le puits des mémoires de Gabriel Katz. J'avais lu le premier tome de Aeternia et j'ai adoré retrouvé ce monde qui m'avait tant plu. Le but maintenant, lire tous les romans de ce monde par ordre de parution.

Le troisième qui a été lu a une vitesse folle (en deux jours!) c'est la passe miroir le tome 1 les fiancées de l'hiver de Christelle Dabos. Ici encore j'ai été conquise par le monde, et je meurs d'impatience de m'y replonger.

J'ai fait une petite pause manga, avec Reine d'Egypte de Chie Inudoh, les deux premiers tomes. Et j'ai trouvé que le manga s’apprête vraiment à l'Egypte. Premiers tomes de la collection Kizuna chez Kioon, il promet de grande chose. Il m'a permis de me réconciliée avec eux et je l'en remercie.

Côté manga j'ai également lu Green Mechanic de Yami Shin. Ici on trouve un manga post apocalyptique avec des robots métamorphes, des humains et des méchants. Ce premier tome pose les bases de l'histoire, j'attend maintenant de voir où l'auteur va nous emmener.

J'ai lu plus de manga que ce que je ne pensais au fait. Je rajoute le tome 5 et le tome 6 du maître des livres Shinohara Umiharu. J'avance dans cette bibliothèque et je découvre à chaque tome un peu plus la personnalité et le passé des personnages.

Je suis repassée côté roman avec Au revoir là-haut de Pierre Lemaitre. Il avait obtenu le prix Goncourt, et je comprend maintenant pourquoi. On découvre l'après première guerre mondiale d'une façon à la fois dramatique mais qui ne manque pas de nous faire rire. J'ai envie d'en connaitre plus sur cette affaire maintenant.

Je suis ensuite passée côté policier avec Prières pour la pluie de Dennis Lehane. J'ai découvert chez lui un sens du détail que je n'avais perçu dans Shutter Island, et je dois dire que j'ai apprécié ma lecture, facile malgré qu'il s'agisse quand même d'un policier psychologique. Si vous avez vu le book haul vous aurez vu que j'ai acheté le tome 1.

J'ai fini ce mois avec ma lecture de Les Porteurs de C. Kueva. Je n'ai pas été chamboulé outre mesure ar ce livre. Les choses sont beaucoup trop longues à mon gout même si le sujet peut être intéressant. Le deuxième me plaira peut-être plus en tout cas ce premier tome ne m'a pas chamboulé. Et puis pour moi nous passons à côté de certains personnages dont l'histoire pourrait plus inintéressante.

Book Haul du mois de juillet 2017

Ce mois-ci encore une fois je vais séparer le bilan des achat et le bilan des lectures. Vous allez voir la liste, je me suis fait peur moi même en constatant le book haul de ce mois. Le truc c'est que je ne les ai pas acheté d'un coup mais petit à petit, j'ai lu le tome 1, du coup le tome 2 est rentré, puis aussi beaucoup de tentation. Donc sans plus attendre voici le panel !



Je les ai disposé dans l'ordre d'achat, donc commencons par le début :

J'ai tout d'abord acheté le tome 3 de Miss Peregrine et les enfants particuliers, la bibliothèque des âmes de Ransom Riggs. Est arrivé aussi le tome 2 du puits des mémoires de Gabriel Katz. Et une lecture VO, l'amica geniale d'Elena Ferrante, l'original en italien de l'amie prodigieuse. Mon père quand a lui a acheté les trois tomes de la saga red queen de Victoria Aveyard, que je vais lire sous peu je pense.

La deuxième phase, a été plutôt manga. J'ai acheté le premier tome de green mechanic de Yami Shin et le premier tome de reine d'Egypte de Chie Inudoh.

La dernière phase a été faite avec mon frère. J'ai acheté le deuxième tome de reine d'Egypte (le un étant lu, j'ai adoré). J'ai aussi acheté le tome 4 de A silent voice de Yoshitoki Oima, j'ai vu que la série était fini alors je me suis dit qu'il était temps de s'y remettre. J'ai également acheté un dernier verre avant la guerre de Dennis Lehane, je suis ben décidée à lire sa série Kenzie et Gennaro. Mon frère lui est partie dans la suite des Héritiers d'Enkidiev, les Chevaliers d'Antares

Voilà c'est bon pour cette fois, je pense que là je ne vais plus acheté de livre avant plusieurs mois. Même si au final ceux que j'achète en ce moment sont très vite lus. 

Everything Everything, une ode à la vie

Auteur : Nicola Yoon
Edition : Bayard
Pages : 360
Parution : 2015
Genre : Romance contemporaine
💗💗💗💗


Résumé :


Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de « maladie de l’enfant-bulle ». En gros, je suis allergique au monde.
Je viens d’avoir dix-huit ans, et je n’ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l’observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.


Avis :



Coucou tous le monde. Aujourd'hui romance contemporaine. Je sais, si vous avez lu les autres articles, que j'ai pu écrire sur des romances, vous aurez vite compris que ce n'est pas mon truc, mais bizarrement pour une fois le mélange est passé.

Tout d'abord, il est passé parce que sur la trame de fond c'est un romance bien entendu, mais il y a tellement plus. L'histoire de Madeline est hors du commun. Il faut le dire, c'est sur, jamais on en croise des personnes avec des histoires comme celle-ci. Du coup forcément en résultat on découvre au fil des lignes un personnage à part entière. Elle est créative, curieuse de tout. Et puis elle adore la lecture. Dès le début on sait qu'elle va sortir il ne peut se passer que ça, cette maison dans laquelle elle est cloîtrée est trop étroite pour toute ces idées qui se bouleversent en elle. Alors bien sur l'arrivé d'Olly fait tout basculer, cette boite dans laquelle elle vie n'est plus assez grande, elle doit en sortir. Bizarrement ce n'est pas le fait que Madeline soit malade qui va nous miner le moral, nous faire verser une petite larme. Au contraire on savoure les pages de cette vie.

Tout dans ce livre nous incite nous même à sortir à nous évader. La découpe des chapitres, les dessins, les extraits de conversation par SMS... C'est tout ça qui a fait que ce livre sors de la généralité. L'auteur aurait pu faire un livre sans tout ça avec une seule police d'écriture, on aurait perdu ce côté créatif, c'est ingéniosité et cette rêverie qui est propre à Madeline. Après l'avoir lu on aurait voulu partir, s'évader comme elle l'a fait.

J'ai l'impression que pour l'instant ce livre n'est qu'une éloge. C'est le cas en soit, mais il y a eu un hic pour moi. Je l'ai prêté à plusieurs personnes pour qu'elles le lisent mais aucune n'a eu cette petite déception qui fait qu'il ne s'agit pas d'un coup de cœur. Je ne sais pas pourquoi, peut-être que je commence à avoir lu trop de livre, en tout cas à un quart du livre je connaissais la fin. Ceux qui l'ont lu diront que c'est impossible, pourtant si. Je ne me suis pas creusée l'esprit. Je me suis simplement dit "il s'agit d'un romance, donc elle va sortir, et elle ne peut pas revenir dans cette maison si facilement. Olly et Madeline doivent finir ensemble" alors à partir de là il n'y avait qu'un personnage, qu'une partie sombre dans l'histoire. C'était fait je savais ce qui se tramait derrière tout ça.

Donc au final malgré cette légère déception, j'ai adoré ma lecture. J'ai lu ici une vrai ode à la vie et je suis prête à renouveler l'expérience. Pour le coup je la conseil à tous, que le résumé ne vous fasse pas peur ce n'est pas Nos étoiles contraires, enfin si un peu, c'est un livre qui appelle à vivre chaque moment, et profiter de chaque opportunité.




Bilan du Week-end à 1000

Coucou, tout le monde. Vous le savez surement déjà, le week-end dernier a eu lieu le week-end à 1000, créé par Lilibouquine. Le but de ce challenge est tout simple en soit, durant un week-end, c'est à dire du vendredi soir 19h au dimanche soir minuit, il faut réussir à lire 1000 pages ! Pas mal quand on y pense. Pour l'instant je n'ai jamais réussi à atteindre les 1000 pages en un week-end. Mais cette fois j'y était presque. J'ai réussi à atteindre un total de 934 pages. Sachant que je n'ai lu que le soir le samedi contrairement au vendredi et au dimanche, je me dis que la prochaine fois ce sera la bonne !

Donc je vais vous faire un rapide récap du week-end :

Le vendredi j'ai lu le maître des livres T5, soit 208 pages. J'ai également commencé le tome 6, donc 150 pages.
Total du vendredi : 358 pages

Le samedi j'ai fini les 37 pages qu'il me restait du tome 6 du maître des livres. Et j'ai continué ma lecture de Au revoir là-haut, donc 133 pages.
Total du samedi : 170 pages

Le dimanche a été plus rempli, j'ai fini Au revoir là-haut, il me restait 85 pages. J'ai également terminé Prières sous la pluie, donc 251 pages. Et j'ai même pu commencé les porteurs de C. Kueva, dont j'ai lu 70 pages.
Total du dimanche : 406 pages.

Donc voilà c'est tout pour ce bilan. Je me rend compte, cette fois, que l'objectif est atteignable sans non plus passer tout son temps à lire. Donc je suis réconfortée et je pense que je n'hésiterais pas à me lancer la prochaine fois. Et pour ceux qui ont participé comment s'est passé le votre ?

13 reasons why, le livre sur le suscide

Auteur : Jay Asher
Edition : Albin Michel
Parution : 2007
Pages : 288
Genre : Jeunesse / Drame
💜💜💜


Résumé : 


Clay Jensen reçoit sept cassettes enregistrées par Hannah Baker avant qu'elle ne se suicide. Elle y parle de treize personnes qui ont, de près ou de loin, influé sur son geste. Et Clay en fait partie. D'abord effrayé, Clay écoute la jeune fille en se promenant au son de sa voix dans la ville endormie. Puis il découvre une Hannah inattendue qui lui dit à l'oreille que la vie est dans les détails. Une phrase, un sourire, une méchanceté ou un baiser et tout peut basculer...

Avis :


Aujourd'hui je vous parle d'un livre méconnu à sa sortie et qui depuis la sortie de son adaptation sur netflix, est devenu nettement plus connu. Bon vous l'avez vu c'est 13 reasons why. Je l'ai lu sur des avis favorables venant de tous les côtés. Et c'est vrai qu'en sortant de ma lecture je dois avouer que je pensais l'avoir "apprécié" si l'on peut apprécié un livre tel que celui-ci. Je pense que plus d'un mois a passé et mon ressenti après en avoir parlé avec d'autres personnes est totalement différent.

J’avais prévu de le lire en parallèle de la série. Un chapitre, un épisode comme il a été adapté. Au final j’ai commencé à regarder quelques épisodes avant de le lire. Et quand je me suis lancée dans ma lecture ça a été le choc. La trame de fond reste la même bien sur, bien que je n’ai pas encore fini la série, mais les choses sont amenées très très différemment. Dans le livre l’histoire est très concentrée sur les cassettes, alors que dans le série les choses sont développées, on découvre avec beaucoup plus d’importance les réactions des différentes personnes. Et c’est peut-être pour cette raison que j’ai largement préféré la série télé au livre. C’est rare mais ici l’adaptation est meilleure que le livre.

Je vous avais dit durant mon bilan lecture il y a deux semaines que je restais très dubitative sur ce livre. A la fois, oui, il m’a chamboulée, mais pour le sujet pas pour son fond. Je trouve que les différentes raisons sont presque un peu bateaux, j’ai eu l’impression au fil de ma lecture que l’auteur s’était fixé un total de 13 raisons parce que ça sonnait bien, et qu’il nous énumérait toutes celles qui lui tombaient sous la main. Certaines sont trop pauvre dans l'explication que nous donnent les cassettes, ce sont des faits simplement dit, qui ne portent bizarrement pas un réel sens. C’est ça en fait, je n’ai pas trouvé ce livre convaincant, réaliste. Pourtant bien sur qu’il l’est mais dans pleins de points j’ai trouvé les choses clichés.

Il y a également le personnage d’Hannah Baker. Je n’ai pas apprécié ce personnage à proprement parlé. Dès le début on sait bien sur qu’elle va mourir, mais j’aurais espéré plus de combativité dans ses réactions. Elle s’est laissée faire et a laissé faire. Certains moments même en étant paralysé par ce qu’il peut lui arriver, on ne peut se convaincre qu’on puisse dans la vie laisser les choses se passer aussi facilement. Bien sur c’est le but du personnage, elle doit correspondre à un certain état d’esprit. Mais au delà de ça, le but ici est de condamner tout ces faits qui peuvent conduire au suicide, alors pourquoi agit-elle comme ça ? Au final elle met en jeu des personnes qui en soit, n’ont rien demandé, et qui à cause de ces cassettes seront marquées à vie. C’est un des points que l’on voit beaucoup plus dans l'adaptation.

Peut-être qu'en lisant ceci vous penserez que je n'ai pas été touché. Au contraire je pense que malgré l'écriture, personne ne peut ne pas être touché par une lecture telle que celle-ci. Personnellement j'avais le besoin d'arriver au bout, que tout ça s'arrête. A quelques pages de la fin j'ai même du lâcher le livre. Mais au delà de l'impression qu'il nous provoque sur le moment, j'en espérait davantage. J'en ai peut-être attendu trop ou peut-être pas. Pour ceux qui l'ont déjà lu, partageais vous un peu de mon point de vue ? 

Je pense que je ne conseillerais pas ce livre à tout le monde, et pas à la même époque. Pour moi, pour être en mesure de comprendre et de le lire tout simplement il faut être dans un état d'esprit déjà positif, parce que sinon la retombé fera très mal. Alors plus que le lire je pense que je vous conseil plus de regarder la série. En attendant, bonnes lectures à vous. 



Problème de saga

Coucou tout le monde. Thème du jour : les problèmes de saga. Je suppose que je ne suis pas la seule qui a un nombre incalculable de saga en cours mais dont seul la moitié, et encore je suis peut-être positive, un quart est fini. Donc je me suis dit que mettre les idées par écrit allait m'aider à mettre les choses au clair.

Pour commencer on va faire un simple, qu'est ce qu'une saga ? J'ai vu sur liraddict un sujet, portant sur la différenciation de saga littéraire et série littéraire. Au final ce que j'en retiens et aussi de mon point de vue. Une saga est une suite de livre avec une seule histoire. La série est presque pareil à la différence que chaque livre correspond à une histoire, mais dans chaque tome on retrouve les mêmes personnages. Donc après avoir écrit ceci je me rend compte que je vais corriger ce que j'ai dit. Thème du jour : les problèmes de saga et de série. Parce qu'au final que ce soit l'une ou l'autre je n'arrive pas toujours à arriver au bout.

Maintenant que les termes sont définis, passons aux points qui créent ce problème de saga et de série à l’abandon. Personnellement, je suis pour ainsi dire toujours partie du principe qu’il me fallait un temps de gestation entre chaque tome. Du moins, quand je lis un livre je dois être dans un état d’esprit favorable pour l’apprécier. Sauf que parfois en passant d’un tome à l’autre l’état d’esprit n’est plus le même et là tout se bloque. On a beau avoir adoré le premier tome, le tome deux nous paraîtra illisible alors que pourtant c’est peut être l’inverse, et la saga dans son intégralité est superbe. Donc c’est vrai que je démarre toujours un livre en fonction de mon état d’esprit, voir même s’il le faut je l’arrête en cours de route parce que je n’arrive plus à suivre, je le mets de côté et en commence un autre. Et au final d’autres livres se placent entre les tomes, parfois même d’autres sagas et un temps immense s’écoule entre les différents volets.

Et ce temps qui passe a un effet très néfaste à mon gout. Ça a été le cas pour Tobie Lolness, j’ai dévoré le premier tome, mais un an après, quand j’ai repris la saga, il m’a fallu 6 mois pour réussir à finir le tome 2 parce que je ne réussissais pas à mettre les noms et les informations dans le bon ordre. Dans ce cas j’aurais dû relire le tome 1 c’est vrai, mais alors si on lit le tome précédent tout reviens à la case départ. Il aurait fallu tout enchaîner depuis le début. Parce que ce laps de temps qui se sera écoulé nous aura fait sortir de l’univers, pour peu qu’il s’agisse d’un monde imaginaire le relire n’est pas forcément la meilleure idée.

Alors comment gérer ses sagas et ses séries ? J’en arrive à la conclusion que pour les séries, espacer ses lectures ne posent pas de problèmes et puis souvent c’est compliqué de tout lire d’un coup. Mais par contre pour les sagas, si on a tous les tomes a porté de mains autant les enchaîner. Et si on a besoin d’une pose il vaut mieux éviter de laisser un an passer sinon tout est à relire et parfois la relecture ne fera pas que du bien.

J’ai écrit cet article il y a une semaine. Je m’étais dit je prends de l’avance, maintenant que je le reprends pour corriger deux trois trucs un point s’est rajouté à l’équation. J’ai lu la semaine dernière la passe-miroir. Je me rends compte maintenant que ce qui a fait que j’ai lu les Harry Potter ou les Hunger Games d’un coup, c’est qu’il m'était nécessaire de lire la suite, pour la simple raison que l’univers m’avait tellement accroché, qu’il m’obnubilait. Et chose qui n’était pas arrivé depuis très longtemps, je me sens incapable de commencer un nouveau livre sans avoir eu le fin mot de l’histoire. Je tente quand même mais dès que je me pose les mots me reviennent, les images que je m’en suis faite et j’invente toute les possibilités. Alors peut-être que ce problème de saga dont je vous parlais et aussi dû au fait que les sagas se sont vulgarisées au point qu’un livre qui plait a forcément une suite mais les univers qui sont créés sont communs et ne m’ont pas accroché. Maintenant je me rends compte que c’est une différenciation qui viendra du cœur, soit on aura la volonté de continuer immédiatement, soit on ne l’aura pas. Alors quand elle s’agrippe à notre esprit il ne faut surtout pas la laisser partir.

Voilà, ce que je tire de ma petite réflexion. Maintenant il ne me reste plus qu'à l'appliquer. C'est un fléau ces sagas et je n'arrive pas à m'en sortir. Alors si jamais vous avez trouvé le truc, ou même si vous ne l'avez pas, n'hésitez pas à partager votre ressenti. Merci pour votre lecture.



Tobie Lolness : les yeux d'Elisha, un tome 2 qui clôture l'histoire



Auteur : Timothée de Fombelle
Edition : Folio Junior
Publication : 2007
Pages : 426
Genre : Jeunesse / Fantasy
💚💚💚💚

Résumé :


Après deux années passées avec le peuple de l'herbe, Tobie décide de repartir vers l'arbre. Ses parents sont sûrement encore vivants et prisonniers. Il veut aussi retrouver ses amis et découvrir le moyen de sauver l'arbre de la destruction qui le guette. De son côté, Elisha est retenue prisonnière par Léo Blue qui n'attend que son improbable consentement...


Avis :


Coucou tout le monde, ça y est je commence à rattraper mon retard ! Aujourd'hui je vous parle littérature jeunesse et fantasy avec Tobie Lolness. J'étais persuadée de vous avoir parler du tome 1 mais après vérification non, donc je pense que je vais vous présenter les deux d'un coup. Je vous met la fiche livraddict du Tome 1 en lien ici pour vous aider peut-être un peu. Et puis je vais essayer comme je le peux de ne pas vous spoiler, ou du moins le moins possible.

Tobie Lolness est avant tout un livre fantasy, mais étant jeunesse j'avais peur que l'auteur écrive quelques choses de tout gentillet. Mais non, enfin pas tout à fait. Le livre est recherché et développé. Même si l'histoire ne va pas plus loin que l'arbre et la prairie, les peuples qui vivent dans l'un et dans l'autres sont des peuples à part entière. De plus il a été assez réfléchi pour faire en sorte que ce monde dans l'arbre ne soit pas désordonné et illogique. On ne retrouve pas de passages douteux où l'on sent que l'auteur lui même ne sait plus ce qu'est devenu son monde. La seule chose qui me fait rester encore dubitative c'est la verticalité. Mais devant la beauté de cette univers c'est un détail insignifiant.

L'histoire se déroule sur de nombreuses années. Nous permettant ainsi de nous familiarisés avec les lieux et surtout avec les personnages, auxquels on finit par s'attacher. On découvre également leur évolution au fil du temps. Tobie à la fin du livre n'est plus le petit garçon qui arrivait dans les basses branches. J'ai beaucoup aimé le personnage d'Elisha. C'est un de ces personnages féminins forts et déterminés que rien ne fait reculer. L'auteur a su trouver chez elle ce petit brin de rébellion qui en fait un personnage de caractère, sans trop l'être non plus. Elle aime sa liberté et elle est prête à se battre pour.

Je vous disais tout à l'heure qu'il s'agissait d'un monde à part entière, mais pas tout a fait. Au final j'ai trouvé que ce petit univers n'était qu'un miroir du notre pour montrer aux enfants certaines réalités. Il s'agit presque d'un conte écologique. Leur arbre est pour nous notre terre et Timothée de Fombelle cherche à nous montrer ce qu'il se passe lorsqu'on la maltraite. Mais, l'espoir n'est pas perdu, s'ils réussissent à sauver leur arbre pourquoi ne réussirions nous pas à sauver notre terre ?

Au final que vous soyez grand ou petit, tout le monde peut lire ce livre et même prendre du plaisir à le lire. En tout cas j'espère que vos lectures se passe bien et merci pour votre lecture !

Départ en vacances, quels livres vont faire le voyage ? #1

Samedi dernier je vous disais que je partais en vacances, je dois y être là. Mais du coup je me suis dit que je vous ferais une petite liste des livres qui m'accompagnent pour une semaine. J'espère que j'aurais réussi à les lire, je ne me fais pas trop de doute sur le fait qu'ils me plairont. Le but pour cette semaine c'est de vider le maximum de livre qui attendent depuis des mois voir même des années dans ma bibliothèque, c'est même un peu mon but de l'année.



Donc je vais emporter avec moi deux livres que j'ai emprunté au CDI (eux aussi faut pas les oublier). Tout d'abord Au revoir là-haut, puisque j'ai commencé la lecture commune du Bingo. Ainsi que Dans la rue j'entend les sirènes de Adrian McKinty, le tome deux d'Une terre si froide

J'emporte aussi avec moi Message in a bottle. Je l'ai commencé en janvier et il n'est toujours pas fini. Pour ma défense c'est une romance, mais bon il serait peut-être temps que je le lise. 

Côté déstockage de pile à lire, deux livres. La passe miroir, le tome 1, que je n'ai pas encore lu. Le tome trois est déjà sorti, et je ne fais qu'en entendre parler alors il sera du voyage, et cette fois il passe à la casserole. Le deuxième c'est l'île des oubliés qui attend lui aussi depuis bien longtemps, ça fera une histoire un peu plus estivale que les autres, c'est peut-être celui dont je suis le moins sur d'arriver au bout ou même de commencer durant cette semaine. 


C'est tout pour cette petite Pile de livre, mais pour une semaine, ce serait déjà bien que je réussisse à lire la moitié. En tout cas j'espère que les lectures d'été se passent bien. Si jamais vous avez des propositions pour des livres parfaits pour l'été je suis preneuse.

Une terre si froide, un roman policier plongé dans l'Irlande des années 80

Auteur : Adrian McKinty
Edition : Stock
Date de publication : 2013
Pages : 391
💜💜💜

Résumé :


« Par moments Une terre si froide fait penser à Jam
es Ellroy par la précision et l’intensité de la langue. » The Glasgow Herald 1981, Carrickfergus, Irlande du Nord. Le gréviste de la faim Bobby Sands vient de mourir et la région est sous haute tension. C’est dans ce contexte oppressant que le sergent Sean Duffy est appelé d’urgence pour résoudre une étrange enquête : un homme a été retrouvé dans un terrain vague, une main coupée. La victime est un homosexuel notoire. Un mobile suffisant ? Puis une deuxième victime est découverte, présentant les mêmes sévices. Aurait-on affaire au premier serial killer de l’histoire du pays ? Duffy sait toutefois que les apparences sont souvent trompeuses, lui qui incarne un paradoxe en Ulster : il est flic et catholique. Adrian McKinty réussit le pari de faire vivre la violence de la guerre civile en même temps qu’il nous entraîne au coeur d’une enquête palpitante, maniée avec un humour noir si cher aux Irlandais.


Avis :


Coucou tout le monde ! Aujourd'hui je retourne dans le genre policier. Un policier un peu spécial, vu qu'il se déroule à Belfast dans l'Irlande des années 80, au moment des grèves de la faim. Pourtant on réussi toujours à y trouver quelques moments qui font sourire.

Ce premier tome d'une série, suivant le personnage principal, le sergent Sean Duffy, nous présente ici les facettes de ce personnage, que l'on va surement suivre encore quelques temps. Catholique, dans une ville, où cela semble être un crime, il se doit à la fois d'être discret mais en tant que sergent de police convaincant. Il ne se limite pas dans les manières borderlines pour arriver à ses fins. Et mine de rien avec le flair, il réussit à trouver le coupable, nous laissant quand même tout aussi sceptique que ses camarades.

L'affaire est très tarabiscotée, il faut le dire. Ici je ne me souviens pas d'avoir eu à un moment l'espoir d'avoir trouvé le coupable. C'est peut-être un bémol. J'aime pourvoir me dire "c'est sur c'est lui" ou douter sur plusieurs personnes avant de finir sur le cul dans les dernières pages. On commence sur une première affaire, puis une seconde, les deux n'ont a priori aucun lien. Pourtant une chose est sur si l'auteur les a mises ensembles, c'est qu'il y a une bonne raison. Alors plutôt que de chercher le coupable on s’évertue, comme le sergent et ses camarades, de trouver le lien entre les deux affaires.

Au final, plus qu'un livre sur un seul coupable, un seul "serial killeur", on assiste à une enquête sur les hauts du Belfast de l'époque. Ils sont à la fois inatteignables et à la fois trop nombreux pour discerner qui est le coupable. Alors quand on tombe sur la fin, plus de doute, mais de nouvelles portes s'ouvrent sur un deuxième tome, (qui m'attend déjà sur ma table de chevet). Grace à ce point, je ne considère pas ce livre comme totalement policier, grâce à lui j'ai pu découvrir des choses sur l'Irlande que je ne connaissais pas, et c'est peut-être juste pour ça que je veux continuer l'aventure.

Pour résumer : un roman policier, peu commun. Pour ceux qui aiment un peu l'histoire ou même juste l'Irlande comme moi, foncez. Et quand vous l'aurez lu, que le deuxième le sera aussi, vous vous demanderez qu'est ce que fait le traducteur pour que le 3ème tome ne soit pas encore entre vos mains. Voilà c'est tout pour cette fois, je préviens juste que je pars en vacances, sans connexion, donc normalement j'aurais réussi à planifier les post pour la semaine prochaine, mais je préfère prévenir au cas où. En tout cas merci pour votre lecture et bonnes découvertes !

Le bilan lecture de juin 2017

Juin est déjà passé ! Ce mois aura été un mois très chargé pour moi ! Et pourtant je me suis déjà mise en mode vacances à certains moments, laissant tomber les révisions et lisant d'une traite un ou deux livres. Au final j'aurai lu 4 livres et bien entamé un 5ème. Je profite de ce petit bilan pour vous dire que maintenant que c'est les vacances, je suis bien décidée à prendre un rythme plutôt stable au niveau des publications. Donc je me dis qu'en prenant de l'avance et en rattrapant surtout tout le retard que j'ai, je devrais réussir à me fixer avec une publication lecture le samedi, ou dimanche si la connexion internet ne veut vraiment pas, et une publication "autre" le mercredi. Pour celle-ci je vais vous demander votre aide, enfin, en soit, si jamais une personne passe par ici et veut un sujet spécifique qu'elle n'hésite pas à me le dire en commentaire. Le programme des deux prochains mois fixé, passons aux choses sérieuses.


J'ai tout d'abord fini le tome 2 de Tobie Lolness de Timothée de Fombelle, finissant ainsi l'histoire de Tobie. J'ai beaucoup apprécié ce deuxième tome, c'est une histoire jeunesse mais pourtant qui vaut le coup d'être lu. J'ai hâte de retrouver la plume de Timothée de Fombelle dans une autre histoire. 

Le deuxième livre, c'est 13 reasons why de Jay Asher. Je me suis lancée dans ce livre avec l'idée de le lire en parallèle de la série. Je vous avoue que je n'ai pas fait long feux comme ça. J'ai fini le livre aussi vite que je l'ai pu. Arrivée aux dernières pages j'ai du le lâcher une nuit tellement mon moral était en train de tomber en chute libre ! Je reste dubitative dessus tout de même, je ne sais pas comment placer mon opinion. J'ai à la fois relativement aimé ce livre mais à la fois détesté, vous me direz que c'est normal vu le sujet mais c'est encore différent. Je développerais plus quand je vous en parlerai précisément. Juste un dernier point, ceux qui ne l'aurez pas lu et qui se déciderez à le lire, avant de commencer soyez sur d'être dans une période relativement joyeuse.

3ème livre qui est une ode à la vie c'est sur. Pour le coup c'est le genre de romance dramatique qui normalement ne m'aurais pas plu plus que ça et qui pourtant déroge à la règle. C'est un livre rafraîchissant, accompagné de dessin en plus, c'est un plaisir de lire les pages une à une. Je l'ai lu d'une traite tellement il m'a captivée. La seule chose qui aurait fait qu'il puisse devenir un coup de cœur c'est la fin. Malheureusement ou même très bizarrement à même pas un quart du livre je me suis tout de suite dit que ça ne pouvait finir que comme ça. De quoi me refroidir un peu, et me conforter dans l'idée que les romances finissent par devenir toutes les mêmes.

4ème et dernier livre, enfin, manga : le maître des livres T4. J'ai beaucoup apprécié encore une fois retrouver l'univers de cette bibliothèque. Les choses commencent réellement à se dessiner, et on se rend compte de plus en plus qu'un livre peut correspondre à chaque moment de notre vie. Il suffit de trouver le bon au bon moment. 

Le petit Bonzi, un roman sur l'enfance

Auteur : Sorj Chaladon
Edition : Le livre de poche
Publication : 2005
Pages : 253
💚💚💚

Résumé :


Jacques Rougeron a douze ans. Un soir d'automne, au pied de son immeuble, il croit avoir enfin trouvé le moyen de guérir. Jacques Rougeron est bègue. Il voudrait parler aussi vite, aussi bien que Bonzi et tous les autres. Bonzi, c'est son ami, son frère, c'est lui, presque. Bonzi le soutient. Ils n'ont que quelques jours. C'est leur secret.

Avis :


Salut ! Aujourd'hui roman contemporain. Je suis toujours sur mes gardes quand j'en lis un. Ils abordent très souvent des sujets très spéciaux, et surtout très terre à terre, alors que j'aime bien quand même garder un petit côté hors du commun. Ici, il en traite même plusieurs. Mais étant donné que je l'ai lu il y a déjà quelques mois je ne sais pas si je réussirais à tous vous les présenter, au moins j'espère vous donner envie de le lire. Quand j'ai acheté ce livre, on m'a dit que Sorj Chalandon était un auteur à suivre, il me faudrait encore un de ses livres pour me décider si je le ferai ou non.

Le sujet principal c'est bien sûr l'enfance. Ici tout de même, Jaques n'a pas une enfance des plus commune, mais qui en a une ? Et puis sinon pourquoi serait-il le personnage principal ? Jaques est bègue, pour lui, parler est extrêmement compliqué. Et donc partager avec les autres. Pourtant il y a le petit Bonzi avec lequel il réussit très bien. A 12 ans le monde peut être très compliqué. Alors il lui prend un jour de vouloir se soigner avec des herbes. Enfin il apprend par l'intermédiaire du petit Bonzy que c'est une chose possible. C'est amusant et à la fois très dangereux ce que peut faire un enfant qui n'a pas compris comment fonctionnent les choses. Mais ça montre aussi et surtout tout son désespoir.

Toute l'histoire se déroule sur une semaine, une semaine au bout de laquelle Jacques aura mûri. Et au bout de laquelle beaucoup de chose dans son monde vont changer, où ces piliers qui voulaient à la fois l'enfermer et le libérer vont finir par disparaître. Mais en disparaissant ils nous laissent l'espoir que Jacques finira par guérir, ou tout du moins à mieux vivre en harmonie avec le monde qui l'entoure malgré son handicape.

Son exclusion par rapport aux autres élèves se traduit par le besoin d'avoir un ami imaginaire. S. Chalandon a réussi, ici, à nous faire douter sur celui-ci. Au tout début du livre, on pense que Bonzi est réel, voir même presque tout du long. Mais les soupçons s'installent. Le parallélisme entre les deux est trop flagrant pour être ignoré. Voilà peut-être en quoi ce livre est remarquable, pas extraordinaire à mon gout non plus, mais il nous tient à la fois très loin des choses et à la fois tellement près qu'on ne voit même pas que Bonzi, son ami imaginaire, est peut-être celui qui depuis si longtemps détruit la vie de Jacques, il est son mal intérieur. Et ce n'est pas seulement lui qui en subit les conséquences mais tout ceux qui tentent de l'aider.

Voilà pour ce petit livre. En petite conclusion, je n'ai pas vraiment accroché, mais je pense que c'est plus dû au fait qu'il s'agit d'un roman contemporain, ce style ne me convient décidément vraiment pas. Du coup pour ceux qui l'aurait déjà lu et qui passerait par là, donner moi votre avis pour savoir si oui ou non j'aurais plus de chance en lisant un autre livre de cet auteur. 

Le bilan achat-emprunt de juin 2017

Coucou ! Ça y est le Bac est fini, c'est les vacances, je vais enfin pouvoir me consacrer pleinement à mes lectures ! Enfin une bouffée d'air dans les révisions. Aujourd'hui, je vous fais un post classique, mais vu le nombre de livre que je ne vous ai pas présentées, j'espère réussir à peut-être vous poster un livre demain. En attendant comme vous l'avez constaté, je ne fais ici qu'un bilan des achats et des emprunts. Vu la taille de la liste, j'ai préféré la séparer des livres lus. Au final 4 livres ont rejoins ma bibliothèque, à la fois, ils étaient là à me tendre la mains dans l'édition que je voulais en plus ! Comment résister ? J'ai emprunté également 4 livres pour les grandes vacances. Et 4 autres livres à la bibliothèque mais bon finalement ce n'était pas très fructueux. J'en profite également pour vous dire que je vais participer au bingo littéraire de l'été, comme les grandes vacances me permettent très souvent de lire presque la moitié de mon quota annuel, je me suis dis que je pouvais tenter le coup.


Les achats tout d'abord : 2 ont déjà été lu, peut -être même trois à l'heure où vous lirez ceci, mais je me garde ce bilan pour plus tard. Donc j'ai acheté Les Porteurs de C Kueva, A la place du coeur de Arnaud Cathrine, 13 reasons why de Jay Asher et Everything Everything de Nicola Yoon. Pour ce dernier je suis contente de l'avoir trouvé avec cette couverture, le dernier en rayon ! Je ne voulais pas avoir l'affiche du film, je préfère largement celle-ci, elle est plus colorée et correspond plus au livre je trouve.

Ensuite j'ai emprunté au CDI de mon lycée pour les grandes vacances : Prières sous la pluie de Dennis Lehane, Dans la nuit j'entends les sirènes de Adrian McKinty, Au revoir là-haut de Pierre Lemaitre (que je vais lire en lecture commune pour le Bingo) et enfin Danseur de Colum McCann.

J'ai emprunté 4 livres à la biliothèque mais je ne vous en ai mis que 3 parce que je me suis rendue compte que j'en avais déjà lu un. Donc j'ai emprunté le T4 du Maître des livres, j'attendais avec impatience que ma bibliothèque municipale achète la suite et je commence à me demander si je ne vais peut-être pas moi-même l'acheter parce que la série est vraiment super. Deuxième livre Blade Runner qui avait été adapté en film mais je vous le dit maintenant, j'ai laissé tomber ma lecture, le style ne m'a vraiment pas plu. Pour finir l'adaptation BD de Au revoir là-haut, que je compte lire après avoir lu le roman.

Donc voilà tout pour cette fois, c'est déjà beaucoup. J'espère que votre mois de juin aura été sympathique niveau lecture, pour ceux qui n'étaient pas en pleine période d'examen comme moi en tout cas.

Les fourmis, un classique de la science fiction

Auteur : Bernard Werber
Edition : Le livre de poche
Parution : 1991
Pages : 337
💚💚💚💚💚

Résumé : 

Pendant les quelques secondes nécessaires pour lire cette seule phrase vont naître sur terre quarante humains mais surtout sept cents millions de fourmis. Depuis plus de cent millions d'années avant nous, elles sont là, réparties en légions, en cités, en empires sur toute la surface du globe. Iles ont créé une civilisation parallèle, bâti de véritables royaumes, inventé les armes les plus sophistiquées, conçu tout un art de la guerre et de la cité que nous sommes loin d'égaler, maîtrisé une technologie stupéfiante. Elles ont leur propre Attila, Christophe Colomb, Jules César, Machiavel ou Léonard de Vinci. Le jour des fourmis approche.

Avis :


Quand j'ai fini les fourmis, j'ai eu ce moment de flottement durant quelques heures. Vous savez cette sensation d'être arrivé au bout et de ne plus savoir quoi faire. Comme quand votre série favorite est finie. J'ai beaucoup hésité à enchaîner sur le 2 mais je me connais et je sais qu'il faut que je laisse reposer les choses. Cela faisais longtemps que cette envie de savoir le plus vite possible n'était pas arrivée. 

Je reprend cette article 1 mois plus tard surement... Oui la gestation a été longue, et j'hésite encore beaucoup sur le moment ou le tome 2 arrivera sous mes yeux. Donc je vais faire un speech court, que le tome 2 viendra compléter ensuite. 

On m'avais beaucoup parlé des fourmis et je dois dire qu'il a été à la hauteur de mes attentes. Les deux histoires que l'on suit en parallèles sont toutes les deux mystérieuses, à leur manière bien sur. Pour l'histoire des fourmis, tout simplement parce que c'est un point de vue que l'on ne connait pas. Mais ce point de vue n'est pas trop dérangeant non plus, Bernard Werber a bien su jauger la parité entre science fiction et réel. Les fourmis, en les mettant en parallèle avec les humains, ne nous semblent plus fourmis. Je sais c'est bizarre de dire ça mais au bout d'un certain temps j'ai fini par assimiler le comportement des fourmis à celui de l'homme. En plus par certains moments la course contre la montre des fourmis m'a paru presque devenir une enquête policière, ce qui m'a vraiment beaucoup plu. 

Je pensais être perdu dans les noms. Chaque fourmi porte un nombre, alors moi qui n'arrive pas à retenir les prénoms j'ai pris peur. Mais à ma grande surprise, non, au contraire, la compréhension est d'autant plus facile. Je me suis plutôt perdue dans les noms des humains comme d’habitude. Mais cela doit être aussi du au fait que, l'histoire se concentre sur quelques fourmis, créant ainsi peut-être encore plus cette impression de minuscule groupe contre tous. On retrouve ce même aspect chez les humains. Les associant donc encore plus l'un à l'autre. 

Bon ce paragraphe va comporter une petite partie spoil alors si vous ne l'avez pas lu et que vous voulez bien savourer l'histoire sauter le. J'avais besoin d’évoquer cette fin. Pour moi un bon livre doit comporter une fin à chute, c'est peut-être pour ça que je n'aime pas les romans d'amour. Pour le coup on peut dire que c'est une bonne chute. Je n'ai pas compris tout de suite quelle cité partait en feu. Il a fallu attendre la fin du passage pour que je comprenne enfin l'étendu des choses. On a vraiment ici un effet boule de neige. Les amis de Nicolas en voulant le venger des fourmis ont causé sa mort sans le savoir. Enfin je ne sais pas encore s'il mourra... Je verrais ça très bientôt.

En petite conclusion : j'ai beaucoup aimé la lecture de ce livre et en écrivant cette article l'envie de relire la suite reviens encore plus forte. Je le conseil un peu à tout le monde je pense, pas besoin d'être un féru de science fiction pour aimer, puisque les choses ne partent pas en n'importe quoi non plus. Tout reste plutôt réaliste. 

C'est tout pour cette fois-ci, encore désolé pour tant de retard ! Il ne me reste plus que le Bac de français à passer et tout sera bon d'ici là je prépare les choses en avance pour ne plus me retrouver en panne comme cette fois-ci. J'espère que vos lectures se passent bien de votre côté et que vous prévoyez peut-être même déjà vos lectures pour l'été !

Le bilan achat-lecture d'Avril 2017

Coucou tout le monde. Aujourd'hui c'est bilan du mois d'avril au menu. Ce mois d'avril a été plutôt normal malgré les vacances mais face à la panne de lecture de ces derniers mois je reste plutôt satisfaite. 


J'ai donc commencé par finir Economix que je lisais mine de rien depuis un petit moment. Comme je vous le disais j'ai apprécié découvrir l'économie sous la forme d'une BD, et je sais qu'il va falloir que je le relise pour assimiler toute les informations, ou peut-être par thématique que je veux revoir vu qu'à la fin il y a un index par thème. 

Ensuite j'ai lu Peter Pan que j'ai acheté juste avant les vacances, je me suis laissée tenter grâce au book club de livraddict. Je suis contente de l'avoir lu, ça m'a permis de faire un bond en arrière et c’était parfait pour se reposer l'esprit pendant les vacances. 

J'ai enchaîné par le tome 2 de Yeruldelgger : Temps sauvages de Ian Manook. Comme vous avez pu le constater dans ma dernière chronique, je n'ai pas été enthousiasmée par ce deuxième tome. Pour moi c'est plus un roman pour découvrir la Mongolie ( dans ses coutures les plus profonde bien sur ) qu'un roman policier. 

Puis je suis passée aux Fourmis de Bernard Werber que je dois lire également depuis des semaines. C'est le dernier livre que j'ai à vous présenter pour ce mois d'avril alors je ne dis rien et rendez-vous samedi prochain. 

Je passe aux achats. Mois plutôt raisonnable je suis contente. Comme je l'ai dis plus tôt j'ai acheté Peter Pan de James Mathhew Barrie, aussitôt acheté aussitôt lu. J'ai également acheté Le Petit Bonzi de Sorj Chalandon, là j'ai juste craqué en rentrant dans la librairie. Mais vous l'avez vu dans ma PAL de Mai et je suis contente de pouvoir vous dire que ça y est il est fini. La encore je vous donne rendez-vous très bientôt. Et pour finir, c'est mon frère qui l'a acheté, Demain les chats de Bernard Werber ! Je pense que cet été va être un été Werber...

Pour conclure un mois d'avril assez satisfaisant en lecture. J'ai réussi à vider un peu les livres qui s'empilent à côté de mon lit ! J'espère que vos lectures se passent bien et que les vacances de ce mois d'avril ont été remplies de bonnes surprises. 

Temps Sauvages, un tome 2 tout aussi glacial



Auteur : Ian Manook
Edition : Le livre de poche
Parution : 2015
Pages : 576
💙💙💙

Résumé :

Quand le vent du Nord s’abat sur les steppes enneigées d’Asie centrale, personne ne vous entend mourir. Pour Yeruldelgger, le salut ne peut venir que de loin, très loin…

Avis :

Coucou tout le monde, aujourd'hui je vous présente le tome deux de Yeruldelgger, que je vous avais présenté en janvier dernier si je ne me loupe pas.

Ce tome deux est pour ainsi dire à l'image du premier tome. Je m'explique. J'ai retrouvé les points que j'avais aimés mais également les points négatifs, et malheureusement cette fois de façon plus prononcés.

Comme dans le premier tome, la Mongolie joue un point très important. C'est encore avec plaisir que j'ai suivi l'histoire dans ce cadre glacial. Les personnages sont encore plus attachants. Leurs caractères n'ont pas changé d'un tome à l'autre et j'ai beaucoup apprécié retrouver Yeruldelgger, Oyun, Gantulga... On s'attache également très vite aux nouveaux arrivants français. Pour ces deux points je trouve que Ian Manook remplit son rôle avec brio. Il a su composer ici une personnalité pour chacun de ses personnages qui balance dans un juste milieu. Ce n'est pas le tout ou rien que l'on trouve très fréquemment pour dire qui est le méchant et qui est le gentil. Ici, les personnages basculent entre les opinions, les idées, les sentiments, on ne les reconnait plus parfois mais au fond ils ne changent jamais.

Mais car il faut un mais, j'ai retrouvé cette confusion dans l'enquête. Ce n'est plus un roman policier à proprement parler. On se perd dans les nœuds formés par le mélange des enquêtes, mais ce n'est pas un nœud bien serré qui ferait un roman croustillant. Non celui-ci est lâche. Avant même le milieu du livre, on découvre ce qu'il va advenir. La fin marque la chute sans pour autant nous surprendre. Je dois avouer qu'à partir du milieu j'attendais que ça se finisse et en voyant le nombre de page qu'il restait je me demandais bien ce qui allait être inventé pour les combler. 

Je lirais tout de même le troisième tome mais simplement pour le paysage et non pour l'histoire. Aussi pour savoir ce qu'ils vont tous devenir car je me suis vraiment attaché à eux. En tout cas je conseille cette série plus à des personnes qui ont envie de découvrir la Mongolie et d'y voyager avec un peu d'action mais sans trop de prise de tête. 



Peter Pan, un retour dans l'enfance !

Auteur : James Matthew Barrie
Edition : Folio Junior
Publication : 1902
Pages : 239 pages
💛💛💛💛

Résumé :

Peter Pan enlève Wendy et ses frères. Il les conduit au Pays Imaginaire où il règne en maître sur les enfants abandonnés. La lutte contre le Capitaine Crochet est sans merci. La jalousie de la fée Clochette est sans pitié pour Wendy... Et le dévouement de Wendy pour les enfants sans mère est sans limite.

Mon avis :


Holà j'espère que vos lectures se passent bien, personnellement j'ai fait un retour dans l'enfance avec Peter Pan.

Ça fait vraiment du bien de lire un incontournable de son enfance. Redécouvrir les choses différemment sans qu'elles n'aient trop changées pour autant. En me basant constamment sur les adaptations cinématographiques de Disney je me suis rendue compte que l'histoire dans son ensemble ne variait pas tellement mais que le caractère des personnages est d'autant plus marqué dans le livre. Peter représente vraiment l'enfant insouciant qui a encore tout à apprendre, on remarque très bien qu'il est incapable de grandir et de réfléchir à la conséquence de ses actes, il ne discerne encore que très peu le bien du mal. Crochet, lui, est plutôt l'adulte qui a grandi trop vite et veut revenir à l'enfance, voilà pourquoi il méprise tant Peter Pan. Pour Wendy les choses sont plus difficiles à définir, à l'inverse de Peter elle veut redevenir adulte, mais au contact de Peter elle serait pourtant prête à renoncer de grandir.
Chose que j'ai beaucoup appréciée dans ma lecture c'est cet aspect du conte. Le narrateur est omniscient et fait passer ses leçons, à petite dose, et tout au fil de l'action. Bizarrement ces leçons sont parfois moins pour les enfants que pour les adultes, mais elles conservent ce côté enfantin et imaginaire qui englobe l'univers de Peter Pan.

Enfin la chose qui, absente dans le film amène au deuxième film est le dernier chapitre. C'est vraiment la fin que j'ai apprécié de pouvoir lire et découvrir. Elle montre à quel point l'histoire se reproduit encore et encore. Il existera toujours un Peter Pan à l'intérieur de nous tant que l'on veut y croire.

Voilà c'est tout pour cette fois. Ce livre va rentrer dans la lettre B de mon ABC challenge ! A la base je n'avais pas vraiment prévu de le lire puis quand j'ai vu le book club du mois d'avril je me suis dit que c'était l'occasion ou jamais de me le lire. Au final j'ai bien fait et je pense que je vais même me regarder d'ici peu les films. Et vous, l'avez-vous déjà lu ? Et bien qu'en avez-vous pensé ?




Lire d'autres horizons