Top 10 de mes livres lus en 2017

Coucou ! L'année est déjà bientôt finie. Comme j'ai décidé de finir l'année par des suites de série je me suis dit que je pouvais dors et déjà vous présenter mes favoris de cette années. Je vais vour faire un top 10 des livres qui ont marqué mon année, je vous mettrai le lien faire chaque article qui a été fait.
Cette année ne s’annonçait pas très fructueuse en terme de coup de coeur, j'ai mis beaucoup de livre de côté, mais la fin d'année a bien rattrapé le tout. Dans ma liste j'ai des fantasy, des contemporains, un policier, une BD,... L'année a été plutôt variée !

1. La passe miroir : Les fiancés de l'hiver, les disparus du clairdelune
2. Forbidden
3. Ces rêves qu'on piétine
4. La femme au miroir
5. Le puits des mémoires : T1, T2
6. Giant
7. Marina
8. Red queen
9. Au revoir là haut
10. Yeruldelgger

Je les auraient classé dans cette ordre là, à part les premiers qui se chevauchent un peu en terme de classement. Voilà, j'espère que votre année a été remplie de bonnes lectures à vous aussi ! N'hésitez pas à me dire quels ont été vos chouchous, si vous avez aimé, adoré ou même détesté certains de ces livres

PS : Je reprend l'article deux jours après et mon classement a légèrement changé. J'ai donc rajouté Forbidden à la liste. Je l'ai fini hier donc pas d'article pour l'instant. Je pense que je vais avoir besoin de temps avant de vous en parler. Je me suis lancée dedans attirée par les avis qui en ressortait, je ne pensais pas qu'il m'aurait plu et pourtant il m'a bouleversé. 
J'en profite pour vous dire que j'espère pouvoir vous mettre mon avis de Ces rêves qu'on piétine très vite. Les vacances de noël sont là et je vais bientôt finir mon bac blanc donc je vais prendre le temps de vous poster des articles, de lire, de me reposer aussi. 

Le puits des mémoires T2

Auteur : Gabriel Katz
Edition : Pocket
Parution : 2012
Pages : 441
Genre : Fantasy
💙💙💙💙


Résumé : 


Fuyant le royaume d’Helion où leur tête est mise à prix, Nils, Karib et Olen s’embarquent pour Woltan, sur les traces de leur identité. Pourquoi ont-ils assassiné le plus puissant roi du monde ? Dans leur quête de la vérité, ils vont découvrir un royaume fascinant, colossal, aux frontières des terres barbares. Mais leurs poursuivants n’ont pas abandonné la traque…Pour les fugitifs sans mémoire, c’est l’heure des révélations, et de la plongée dans le grand nord, où leur vie ne tient qu’à un fil.


Avis : 



Coucou aujourd'hui fantasy ! Et en plus encore une suite de série je suis déterminée pour ce mois de décembre à en finir un maximum ou tout du moins à avancer un maximum de saga en cours ! Donc je vous met le lien juste ici si jamais vous voulez lire mon avis sur le premier tome.

Commençons par les personnages. Je pense que je me suis plus attachée à nos trois héros dans ce second tome que dans le premier. Beaucoup de révélations arrivent et les voir se dépatouiller comme ils peuvent avec leurs souvenirs m'a beaucoup rapproché. On voit également à quel point ils se sont rapprochés. Bien sur, c'est un livre de découverte, de résolution de certains secrets qui restent encore obscur. On a la révélation de l'identité de deux d'entre. Mais j'ai eu l'impression que le puits des mémoires les a fait devenir tout l'opposé de ce qu'ils étaient avant, surtout pour Olen. Seul Nils reste un mystère. On finit par s'habituer à son statut de mercenaire sans identité. Puis la toute dernière ligne fait tout exploser. Je ne peux pas trop vous en dire non plus. La romance a été un peu mise de côté dans ce tome et ce n'est pas pour me déplaire. Je pense qu'elle reviendra mais une chose est sûre les femmes n'occupent pas une très grande place dans ce livre. Et ça c'est possible, parce que Olen a mûri sur ce point, il n'est plus vraiment le bourreau des cœurs du groupe. J'ai trouvé qu'on avait beaucoup plus d'informations sur les relations entre les cavaliers de cristal et j'ai apprécié ce point. Ils deviennent moins intimident, ce ne sont plus des être inhumain. 

L'histoire quant à elle suit un rythme continue. Il n'y a pas de passage à vide ou des pages qui nous semblent inutile et ça c'est bien. J'ai entendu que certains trouver qu'il s'agissait d'un livre intermédiaire pas moi. Et si s'en était vraiment un j'ai vraiment aimé, j'en redemande même. Gabriel Katz arrive toujours à garder un rythme soutenu sans épuiser ce qu'il peu dire. Et puis bien sur comme d'habitude avec cet auteur, il nous laisse sur un cliffhanger vraiment réussi. J'adore !

Je ne sais pas trop ce que je pourrais vous dire de plus sans vous spoiler... Donc tout simplement il faut découvrir la plume de Gabriel Katz ! 

Bonne lecture 

Le bilan de mes challenges de l'année

Coucou ! Cette année j'ai participé à beaucoup de challenge, au point de ne plus m'y retrouver parfois, alors je me suis dit que j'allais vous en parler, et vous dire ceux auxquels je participerait l'année prochaine. Je vous met le lien de la conversation livraddict, je ne vous donnerais que mon avis sinon je pense que ce sera vraiment beaucoup trop long.


Tout d'abord les challenges à l'année : 


Un genre par mois : J'ai participé à ce challenge en tant que touriste, je me suis bien tenue aux premiers mois mais j'ai finis par sauté quelques mois et du coup je l'ai laissé de côté et même en partie oublié. Je ne pense pas que je retenterais l'année prochaine, je lis déjà un nombre de genre assez varié et j'ai trouvé mes chouchous.

Le ABC Challenge : J'ai rempli le challenge cette année, 13 livres lus. Ici aussi je ne recommencerais pas, j'ai finis mon challenge assez vite mais la contrainte de donner son avis m'a limité et contrains plus qu'autre chose. Il s'agit d'un vrai challenge pour les complets mais me fixer un PAL en janvier pour toute mon année, non merci. 

Challenge des 400 points : Le seul que je recommencerais avec plaisirs. Il est assez facile à suivre, sans trop de contrainte, et au moins cela m'oblige à lire presque tout les jours, j'ai tendance sinon pendant les périodes de révision à faire du non stop et ne même plus prendre le temps de lire. Donc voilà il se finit en avril je crois, et je me relancerais dans la prochaine session avec plaisirs.

Challenge à durée indéterminé : 


Lire pour acheter enfin : Je suis une acheteuse compulsive de livre. C'est mal ? Je ne pense pas en soit, mais mon porte monnaie souffre. Alors quand j'ai vu ce challenge je me suis lancée. Je me suis fixée 1 livre acheté pour 2 livres lus, normalement ça devrait me faire descendre un peu mal PAL. Je l'ai commencé il y a peu alors j'espère réussir à m'y cantonner.


Les challenges par session : 


Le week-end à 1000 : J'essaie de participer quand une session se présente, j'avoue ne pas encore réussir, mais j'ai de l'espoir ! Cet été j'ai presque réussi alors je me dit que je finirais par y arriver.

Le Bingo littéraire : j'ai participé à deux sessions cette année. Je ne sais pas si je me relancerais, j'aime bien le principe des cases à remplir, mais il y en a clairement certaines que je ne réussirais jamais à remplir. Et puis je ne lis pas assez pour en finir une. Sachant que les BD et manga ne sont pas accepté trop de contrainte. Du coup voilà je pense que le bingo de l'automne était le dernier. 

Si j'étais un livre : j'aime cette petite adaptation du bingo. Pas de case, seulement des consignes. Ici tout les livres sont acceptés et puis j'aime bien la bannière. Donc voilà je pense que je retenterais le prochain avec plaisir.

Les adaptations en film : je me suis inscrite intéressée par l'idée mais voilà je me rend de plus en plus compte que voir l'adaptation d'un livre ne me réussi pas. Je trouve toujours des choses à redire alors que le film peut pourtant être superbe, du coup je n'ai pas continué le challenge et je ne le recommencerais pas. 

Le tour du Scrabble en 80 jours : je me suis lancée dans ce challenge en me disant que ce serait un challenge sans prise de tête, mais il y a tellement de bonus et de malus que je m'y perd et je laisse tomber. Donc même si le principe est sympa je ne continuerais pas.

Le Cold Winter Challenge : C'est la première année que je participe. Pour l'instant il vient de commencer donc je ne sais pas trop quoi vous dire mais je pense que tout va bien de passer pour lui. 


Les disparus du clairdelune


Auteur : Christelle Dabos
Edition : Gallimard
Parution : 2015
Pages : 550
Genre : Fantasy/Jeunesse
💙💙💙💙💙


Résumé : 


Fraîchement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépens les haines et les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citacielle. Dans cette situation toujours plus périlleuse, peut-elle seulement compter sur Thorn, son énigmatique fiancé ? Et que signifient les mystérieuses disparitions de personnalités influentes à la cour ? Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui l’entraînera au-delà des illusions du Pôle, au cœur d’une redoutable vérité.

Avis : 


Coucou, aujourd'hui retour pour un fantasy /fantastique. Je vous parle du tome 2 de la passe miroir dont je vous avais parlé du tome 1 ici. Je pense que la réputation de ce livre n'est plus à faire. Pour ceux qui n'ont pas encore lu le un, foncez tête baissée. En attendant parlons du tome 2 que j'ai lu pour le cold winter challenge

Tout d'abord les personnages ! Ce tome marque encore une évolution de la pensé de chaque personnage tout comme la découverte de certains traits de caractère. J'ai vraiment aimé partir à la découverte de ce qu'il se cache sous l'image de l'esprit de famille du pôle. On se rend compte très vite que Farouk n'est pas si méprisable, il réagit par pulsion comme un enfant. Et je pense que l'on peut encore apprendre beaucoup de son  tempérament et de son passé. Bien sur il y a Thorn... malgré son renfermement il attire et intrigue. On cherche à chaque passage une petite faille dans la glace qu'il semble revêtir. Lui aussi semble plein de promesses et de révélation. Et puis quel soulagement de voir sa relation avec Ophélie évoluer. Ophélie qui a pris son envol, elle a gagné en confiance durant tout le tome 1 et l'arrivée de ses parents au pôle montre à quel point elle a évolué et est devenue indépendante. A côté de tout ça il y a notamment Archibald, qui pour le coup a trop été mis au second plan, j'aime son côté loufoque et j'espère pouvoir le retrouver dans le tome 3. L'auteur règle aussi la question du Chevalier. Je devrais avoir du regret pour ce qui lui arrive, mais il a tellement était perverti par le mal de la cour que je me dis bon débarra, ce n'est pas un personnage que j'appréciais et j'espère qu'on ne le retrouvera pas. Et puis bien sur il y a la tante de Thorn, elle nous est plus familière, on voit apparaître chez elle les instincts d'une mère qui balayent sa dureté du premier tome. 

Attention spoil pour la suite : 

Maintenant l'histoire en elle même. Le tout est très bien tourné, les disparitions donnent du mouvement, on ne se retrouve pas dans un tome intermittent qui n'aurait servi à rien. Au contraire les intrigues s'entrecoupent de sorte que l'on n'est jamais ennuyé ni perdu. Par contre je ne sais pas vous mais j'avais flairé le coup du Baron. Dès sa conversation avec Patience je me suis dit que quelque chose clochait. Alors finalement je n'ai eu qu'un switch à la fin, savoir qu'il était le kidnappeur ne m'a pas surprise. Mais bon un m'a suffit parce que quel retournement nous avons encore là. En à peine 30 pages tout se retourne.Mais ce n'est pas un switch bateau, non les choses sont cohérentes et elles ne font que nous donner envie de continuer ! Même si personnellement elle m'a brisé le cœur. L'échange des pouvoirs est la promesse de beaucoup plus, il y a encore beaucoup de secret à dévoiler. Et puis j'ai bien aimé les bribes de souvenirs de Farouk tout au long du livre. Elles nous permettent à la fois de mieux le connaitre et à la fois de poser les bases pour quelque chose de plus grand. Parce que au final on ne sait pas vraiment qui épluche tout ces souvenirs. 

Donc voilà je n'ai à redire sur ce second tome. L'écriture est toujours aussi fluide et l'imagination de l'auteure toujours aussi phénoménale. Donc voilà je pense que vous avez compris je vous recommande cette série comme les 3/4 des personnes qui l'ont lu. Et puis je me dépêche de finir celui que je suis en train de lire pour lire la suite, mon père l'a fini !

Bonne lecture !


Bilan lecture du mois de novembre

Coucou ! Je sais ça fait beaucoup trop longtemps que je n'ai pas posté... Il y a eu quelques imprévus en cette fin de mois de novembre qui m'y ont empêché, du coup je reviens aujourd'hui pour vous faire un petit bilan lecture, parce que je n'ai pas acheté un seul livre et je suis super fière de moi ! Je m'attendais à un piètre bilan mais finalement ce n'est pas le cas.


J'ai donc commencé mais pas fini La servante écarlate. Je ne sais pas pourquoi je l'ai laissé de côté et au final j'ai enchaîné les livres sans le reprendre. J'ai ensuite lu d'une traite le tome 2 de Red Rising de Pierce Brown. Je sais je l'avais mis dans mon cold winter challenge mais bon ce sera le trois qui sera dedans alors. J'ai ensuite pu lire au CDI Nobody le tome 1 et 2 de Christian de Metter. Une bonne trouvaille dans cette BD. 

Voilà comme je l'avais dit un mois plutôt court en lecture mais bon on ne peu pas toujours tout lire. En tout cas avec les vacances qui arrivent je vais essayer d'être un peu plus ponctuelle je ne promet rien, je pense de plus en plus à écrire mes avis au fil de mes lectures, c'est vrai que les écrire un mois après les avoir lu n'est pas toujours fidèle, dites moi ce que vous en pensez. 

Bonne lecture ! 

Marina, un livre qui m'a fait frissoner


Auteur : Carlos Ruiz Zafon
Edition : Pocket
Parution : 1999
Pages : 292
Genre : contemporain / fantastique
💜💜💜💜💜


Résumé :


Dans la Barcelone des années 1980, Oscar, quinze ans, a l'habitude de fuir le pensionnat où il est interne. Au cours de l'une de ses escapades, il fait la connaissance de Marina. Fascinée par l'énigme d'une tombe anonyme, Marina entraîne son jeune compagnon dans un cimetière oublié de tous. Qui est la femme venant s'y recueillir ? Et que signifie le papillon noir qui surplombe la pierre tombale ? S'égarant dans les entrailles d'une terrifiante cité souterraine, s'enfonçant dans les coulisses d'un inquiétant théâtre désaffecté, Oscar et Marina réveillent les protagonistes d'une tragédie vieille de plusieurs décennies.



Avis :

Coucou ! Aujourd'hui fantastique ! Et pour le coup un très bon fantastique. Peut-être que je l'ai apprécié du fait de la période, je l'ai lu un peu avant Halloween il me semble, en tout cas j'en garderais un bon souvenir.

Je pense que je n'ai jamais lu de livre d'un auteur espagnol ou sinon je ne l'ai pas remarqué. En tout cas j'ai aimé être plongé dans le Barcelone des années 80. J'ai visité la ville il y a un an ou deux, du coup même si je ne connais pas le nom des rues et avenues je n'ai pas du tout été dépaysé. Et puis ce côté sombre, brumeux qui contraste avec l'idée que l'on se fait de Barcelone, rend l'histoire un peu plus sinistre un peu plus mystérieux. Il faut ajouter à ça, que l'on nous raconte à l'intérieur du livre une autre histoire, très sinistre, dont il ne reste aujourd'hui que des fantômes ou non...

L'auteur a vraiment réussi à jongler entre réel et ce qui semble irréel. Un vrai livre fantastique. A de nombreuses reprises j'ai hésité, me demandant si ce que je lisais n'étais pas irréel. Pourtant presque tout semble pouvoir être réel. Le côté mécanique qui rythme toute l'histoire contribue à la plausibilité des fait tout en nous faisant frissonner. Même Marina dans les premières pages, m'a fait penser à un fantôme. J'ai douté sur la possibilité qu'elle existe réellement. Je me demandais si elle n'était pas tout simplement le fruit de l'imagination d'Oscar. Pourtant non, elle a tout ce qu'il y a de plus réel. C'est même elle qui nous guide tout au long de l'histoire.

La psychologie des personnages est également très bien proportionnées. A aucun moment ils ne m'ont agacés. Au contraire leurs réactions semblaient être tout ce qu'il y a de plus réel. Leur comportement coïncide avec leur âge. Le seul point qui me gêne encore un peu c'est la maladie de Marina. Pourquoi l'auteur a-t-il décidé de nous faire croire tout du long que c'était le père qui était malade pour nous tromper ? Même dans le récit rien ne nous fait dire qu'elle puise être malade et son père non. Au contraire, la distance et la fatigue du père, qui a même besoin de sa fille pour marcher ne colle pas. Peut-être l'auteur a-t-il changé d'avis en cours de route, toujours étant que c'est le seul bémol que je pose à ce livre. 

En tout cas, un livre que j'ai beaucoup apprécié et que je conseil vivement pour l'année prochaine durant la période d'Halloween. 

Bonne lecture !

Cold Winter Challenge !!!

Ca y est les menus du cold winter sont sortis ! Cette année c'est décidée, je participe. Je vais avoir un mois de décembre compliqué avec le bac blanc mais ça va aller ! Dès que les vacances sont là ou pour prendre un peu de bon temps je lis ! le froid me donne envie de rester au chaud dans mon lit...

Du coup je vais surtout me faire une PAL qui remplira le menu Flocon magique. Un retour au fantasy, fantastique ! Je vais même me rajouter une petite option pour le coup, flocon magique objectif finir les séries commencées, parce qu'il y en a décidément vraiment beaucoup trop ! J'ai mis une lecture sorti du fin fond de ma bibliothèque pour marcher dans la neige. Et quelque livres pour stalactite ensanglanté, vous le savez je ne peux pas passer à côté d'un bon policier.

Voilà je ne vous en dit pas plus, juste le lien livraddict de ma liste, et puis des photos, n'hésitez pas à me dire si vous m'en conseillez certains en particulier.


Giant, une BD à ne pas rater

Auteur : Mikaël
Edition : Dargaud
Parution : 2017
Pages : 54
Genre : Thriller
💛💛💛💛💛

Résumé :

New York, 1932. Malgré la grande dépression qui frappe durement l'Amérique, les buildings s'élèvent toujours plus haut dans le ciel de Manhattan et les chantiers prolifèrent. C'est là que travaille Giant, un homme taciturne à la carrure imposante. Ses collègues le chargent d'avertir la famille d'un compatriote irlandais du décès accidentel de celui-ci. Mais, dissimulant la triste vérité, le mystérieux colosse envoie une belle somme d'argent à Mary Ann, la jeune veuve, ainsi qu'une lettre dactylographiée qui pourrait être de son mari... Elle lui répond et commence alors une correspondance régulière, sans que Giant dissipe le mensonge. Vient alors le jour où Mary Ann et ses enfants débarquent à New York...


Avis :


Coucou, aujourd'hui retour à la BD ! Pour le coup je ne suis pas l’ordre de mes lectures, j'ai beaucoup trop envie de vous parler de cette BD ! C'est en feuilletant le magazine dBD que j'étais tombée dessus. Je ne suis pas très BD, manga encore, mais BD c'est rare. Pourtant dernièrement je me laisse tenter et j'ai vraiment bien fait avec celle-ci.

Un gros problèmes que je trouve autant dans les BD que dans les mangas, je n'arrive parfois pas à différencier les personnages. Ici je n'ai pas eu ce problème, un petit peu mais pas tant. Les personnages sont limités à ceux qui nous intéressent, les figurants se ressemblent et sont même un peu flou. On se focalise donc sur quelques personnages, et il est plus facile de les détailler de donner à chacun un style précis. En leur donnant ce style, on fixe un caractère qui évolu et qu'on découvre petit à petit. Dan, par exemple, qui arrive dans les premières pages semble être un beau parleur, qui agace. Mais au fil des pages, il découvre malgré lui la vie à New York, et il commence à changer, à voir les choses différemment, avec un peu plus de maturité il finit même par devenir sympathique. Et puis bien sur il y a Giant. Il est à la fois impressionnant mais semble avoir un cœur en or. Impressionnant car il est immense et imposant, il dépasse tout le monde et ne parle que le strict minimum. On ne connait d'ailleurs pas son nom, Giant c'est le surnom que les autres ouvriers lui ont donné. Il est à l'écart par rapport aux autres, ne vit pas avec eux, ne mange pas avec eux, on se pose donc naturellement des questions. Un mystère plane sur lui, peut-être un mystère horrible mais qui pourtant ne semble pas possible quant au personnage qu'on découvre ici. Il faut aussi que je vous parle de Dorothea, qui ne fait que quelques apparitions très fugace, mais qui par ces apparitions pique mon intérêt. C'est une photographe et c'est tout ce qu'on sait d'elle, mais une chose est sur elle jouera un rôle important et semble avoir un caractère qui vaut le détour.

J'ai noté thriller dans genre mais moi-même je suis dubitative, quand je l'ai lu je n'ai rien trouvé qui puisse s'y rapprocher. Donc pour ceux qui sont alarmés par thriller, ne vous formaliser pas. Mais du coup je porte beaucoup d'espoir dans le tome 2, qui peut promettre quelque chose de très interessant. Mais bon au delà de ça, pour ceux qui aiment les BD un peu historique, n'hésitez pas. Il parle de l'immigration à New York, des irlandais et de leur confrontation avec les italiens. On ne parle pas tant de ceux qui sont là depuis bien des années mais seulement des émigrés de peu. Chose qui du coup me chagrine, j'aurais bien aimé connaitre en plus le comportement des New Yorkais envers ces émigrés, même si une émission radio rythme le récit et nous donne ce point de vue, ou tout du moins place le contexte extérieur à tout ça. Les personnages ne semblent pas vivre dans le même monde, c'est le même endroit mais ce ne sont pas les mêmes problèmes. Mais New York est la ville des nouveaux départs, le passé de chacun et partiellement effacé si on le veut. Mais pas totalement, entre un peu en jeux la photographe qui semble connaitre quelque chose. Le tome deux va être vraiment très intéressant je pense, en plus avec l'arriver de Mary Ann, de nouveaux problèmes vont être créer, les secrets soulevés. Donc oui le tome va être une révélations de secret notamment sur Giant, et j'attend ça avec beaucoup d'impatience.

Maintenant passons à une des choses très importante d'une BD : le dessin ! Comme tout le reste, le dessin a joué de son charme avec sa teinte sépia, créant des planches à la fois sombre et clair qui donne un aspect un peu vieillaux. Aspect qui va très bien avec la photo d'introduction. De plus, le contraste de la vie en bas et en haut de la tour est très démarqué. En bas les rues et le métro sont pleines de monde, en haut on dirait que les personnages appartiennent à un autre monde, un monde qui n'est plus New York. L'auteur nous fait une très belle description du New York de l'époque. Mais la planche qui m'a le plus marqué, n'est pas une de celle en haut de la tour, mais le moment où Giant est tabassé. Le lendemain le sépia a laissé place à une couleur rouge signe de violence, qui même si les images ne sont pas concentrés sur elle mais sur le monde qui continue à tourner à côté, laisse planer une certaine atmosphère. Comme si cette scène restait éternellement en suspens. 

Voilà ce sera tout, j'ai déjà bien développé. J'ai vraiment adoré cette BD vous l'aurez compris, donc voilà,  n'hésitez pas foncez, et venez me dire ce que vous en avez pensé.

Bonne lecture !



La femme au miroir, un roman pour réfléchir



Auteur : Eric-Emmanuel Schmitt
Edition : Le livre de poche
Parution : 2011
Pages : 476
Genre : Contemporain
💜💜💜💜💜


Résumé :


Anne vit à Bruges au temps de la Renaissance, Hanna dans la Vienne impériale de Sigmund Freud, Anny à Hollywood de nos jours. Toutes les trois se sentent différentes de leurs contemporaines; refusant le rôle que leur imposent les hommes, elles cherchent à se rendre maîtresses de leur destins. Trois époques. Trois femmes: et si c'était la même ?


Avis :


Coucou, aujourd'hui contemporain. J'ai adoré retrouvé la plume d'Eric-Emmanuel Schmitt. J'avais lu il y a déjà quelque temps Oscar et la dame en rose, et j'avais déjà été très touchée par son livre. De plus il y a toujours cette aspect philosophique qui ne nous submerge pas. Il arrive toujours à introduire sa pensée de façon douce et légère. 

J'ai déjà du vous le dire plusieurs fois, mais très souvent je suis perdue lorsque je lis un livre à trois voix. Ici pas du tout. Comme on alterne entre les trois personnages toujours dans le même ordre,  que chaque personnage est écrit avec un style différent, et vivent à des époques très différentes, même si elles portent le même nom, on ne les mélange pas. Pas totalement tout du moins. Et puis Eric-Emmanuel Schmitt a une plume qui vous ferez lire même les sujets les plus compliqué sans difficulté ! 

Je n'ai pas lu le résumé. Je me suis tout simplement laissée porter par ce que m'avait dit la documentaliste, c'est à dire : "l'histoire de 3 femmes, à 3 époques différentes, qui sont toutes liées". Au départ, en entendant ça, j'ai cru qu'il s'agissait d'une histoire de famille, qu'elles étaient liées par le sang. Chose qui a vite était balayée. J'ai donc cherché tout au long de ma lecture, leur lien. Et j'avoue que même si ces trois femmes sont différentes à première vue , elles sont toutes trois semblables à leur manière. La première, Hannah, c'est celle qui pose les choses, elle voit Dieu comme personne ne le voit. Sa sensibilité émeut. Les deux autres, se rapporteront alors à elle. Au bout d'un long cheminement elles aboutiront à un même schéma de pensé, qui nous éclaire même un peu plus sur la première. Toutes trois adoptées elles suivent des parcours semblables. Néanmoins même si j'ai compris l'intérêt de la première et de la dernière, la seconde me reste étrangère. Contrairement aux deux autres elle ne semble pas avoir trouvé une paix intérieur. Je me suis parfois demandée quel était son rôle, si ce n'est la messagère d'Hannah.

Voilà c'est tout pour aujourd'hui. Après une deuxième lecture de cet auteur, je pense que je vais me pencher plus dessus, et lire d'autres livres de lui. En tout cas je vous conseil celui-ci, plus d'une fois, j'ai vraiment passé un très bon moment en sa compagnie.

En attendant bonne lecture !  


Le bilan lecture-film du mois d'octobre !

Coucou ! Ça y est le mois d'octobre est fini ! Plus que deux mois et c'est déjà 2018 ! Le temps passe beaucoup trop vite ! Et avec lui passe de bonnes et de mauvaises lectures. Pour le coup j'ai eu un mois assez hétéroclite. Comme vous l'avez vu dans le titre, je vous ai même rajouté mes films et mes séries dans ce bilan. J'avais vraiment envie de vous faire partager ça également. Lisez bien jusqu'au bout, j'ai des petites questions à la fin pour vous.


Comme vous avez pu le voir, il y a de quoi faire pour ce mois-ci. J'ai procédé par étages, première ligne : les romans (en bleu) , deuxième ligne : les BD (en vert), troisième ligne : les films et séries (en orange).

Le premier livre que j'ai lu est la femme au miroir de Eric-Emmanuel Schmitt. J'ai adoré retrouver la plume de cette auteur. J'ai passé un très bon moment avec ces trois femmes. Je vous le conseil plus d'une fois si vous aimez un peu réfléchir tout en vous laissant bercer par une écriture fluide au possible.

Le deuxième livre, Marina de Carlos Ruiz Zafon a été quant à lui une belle découverte. Je pense que je n'avais encore jamais lu un livre d'un auteur espagnol, et je n'ai pas été déçue. Cela faisais bien longtemps que je n'avais pas lu un livre qui vous fait frissonner et regretter de le lire le soir tellement certaines scènes sont noires. En gros un livre parfait pour la période.

Ensuite j'ai lu sur kobo le crime d'Halloween de Agatha Christie. En temps normal je ne lis pas les livres de Agatha Christie, je n'aime pas sa façon d'écrire, elle appartient à un autre temps. Alors je me suis juste laissée tenter parce que l'intrigue se déroule durant Halloween. Au final je ressort d'une lecture ni chaude ni froide. Pour le coup je ne vous le conseil pas il y a surement d'autres Agatha Christie plus intéressant à lire avant.

J'arrive enfin à celui ci ! Ces rêves qu'on piétine de Stephan Spitzer ! J'ai repris ma lecture de ce livre juste après le crime d'Halloween. Et je pense sincèrement qu'il sera mon coup de cœur number one de 2017. Je suis ressortie de ma lecture toute retournée. L'auteur a su aborder la seconde guerre mondiale d'un point de vue, qui change de l'ordinaire. Je ne sais pas... Ce n'est pas le genre de livre que j'apprécie en temps normal mais pour le coup il était tellement bien écrit que je n'ai pu que me laisser emporter. Je pense que vous l'aurez compris je vous le conseil mille fois.

Dernier roman que je n'ai pas encore fini, et que je ne sais pas encore si je vais le finir : Esprit d'hiver de Laura Kasischke. J'ai emprunté ce livre au CDI et je dois avouer que je reste insensible à la plume de l'auteur. L'écriture est peut-être trop lourde pour moi, en tout cas je n'y arrive pas. Je me souviens que j'avais déjà eu un peu de mal avec Les revenants mais au final j'en garde un très bon souvenir, je verrais pour celui-ci.

Je passe à la BD ! Je vais être un peu plus brève. Tout d'abord Giant de Mikaël. J'ai adoré ma lecture de cette BD, et elle me réconcilie avec le genre. Pour le coup si vous aimez un peu les BD historique, biopic, avec un fil rouge thriller qui commence à se dessiner pour le second volume n'attendez pas, surtout que les planches sont à tomber.

Deuxième BD, l'adaptation de Au revoir là-haut. Ici une très grosse déception. Je n'ai pas aimé le style du dessin, et trop de petit événement important à mon gout on été modifié. La fin en partie, mais ça je vous en reparlerais en parallèle avec le film.

Troisième BD, Brocéliande de Péru, Benoit et Jacquemoire. Là je suis contente d'avoir suivi les conseils du terrieur de Guimause. J'ai adoré cette BD. L'univers est juste fantastique, le dessin aussi. Le tome 2 est rentré dans ma liste de Noël. J'aurais été subjugué par deux BD sur trois, c'est un bon quota.

J'allais oublié ! Je ne l'ai pas mis dans l'image mais j'ai également lu le tome 2 de Green Mechanic de Yami Shin. Un deuxième tome tout comme je l'attendais et qui suggère encore beaucoup de surprise !

Je passe aux films. Je suis d'abord aller voir Kingsman. Pas à mon gout pour le coup, encore j'avais plutôt bien aimé le 1, là trop de faux raccord, on se penche trop dans le cliché et la bêtise pour moi. Ensuite j'ai vu Blade Runner 2049, pour le coup il faut le voir, pas pour l'histoire mais pour l'ambiance et la musique ! Je suis allée voir toute seule Au revoir là-haut, et j'ai un avis très mitigé dont je vous parlerais plus en détail une autre fois, toujours étant que j'ai été très agacée par moment par l’interprétation cinématographique.

Maintenant les séries ! Tout d'abord La servante écarlate, qui n'est plus à présenter. Je suis restée accroché à cette série, et je la conseil vivement, maintenant je vais lire le livre pour savoir si mon opinion change ou pas, je verrais. Et enfin Salem, je me suis lancée dedans plus pour le côté sorcière qui va bien avec halloween qu'autre chose et je me retrouve lié au personnage, d'une façon que je n'aurais pas pensé. Pour une fois on est pas dans le cliché grossier de la sorcière, non les choses sont plus réfléchies.

Voilà c'est enfin fini ! C'était un peu long désolé. Mais bon à vous de passer les livres qui ne vous intéresse pas. Je vous ai dit au tout début que j'avais des questions à vous poser. 
Tout d'abord je me retrouve face à un gros dilemme. J'ai lu beaucoup beaucoup de livre qu'il me tarde de vous présenter et je ne saurais trop attendre, du coup je ne sais pas si je vais modifié les choses pour réussir à vous les présenter plus vite, du style deux avis par semaine durant un petit temps. Je vous laisse le choix et je suis ouverte aux possibilités. C'est vrai que vous les présenter plus d'un mois après les avoir lu c'est dommage. 
Deuxième question, est-ce qu'un concours vous tenterais pour gagner un livre pour Noël ? Je n'ai pas encore fixé les choses mais cette année j'avais envie de vous faire une petite surprise. Par contre je ne pense pas que je le ferais si je n'ai pas au moins 10 réponses, sinon c'est trop facile, il n'y a plus de suspense.

Départ en vacance, quels livres font le voyage ? n°3

Coucou ! C'est déjà les vacances scolaires, enfin il reste déjà moins d'une semaine 😭 Le temps passe définitivement beaucoup trop vite ! Mais du coup je lis, je lis, et comme je pars en vacances je vais lire encore plus. Du coup comme durant cette période il y aura aussi le week-end à 1000, que je vais tenter comme d'habitude mais cette fois de mon côté, je me suis dit que j'allais vous présenter les livres que j'emporte. Pour le coup je vais prendre deux livres papiers et le reste sera sur ma kobo. Mais bon j'ai une tel quantité de livre dessus que c'est un choix restreins qui va peut-être varié.



Les deux premiers livres sur la photos, ce sont les formats papiers. Tout d'abord le puits des mémoires T2 de Gabriel Katz, qu'on me presse de lire depuis bien longtemps, donc je me suis dit que c'était l'occasion. Mais ce ne sera pas ma priorité. En fait j'attend aussi de voir ce que nous réserve le cold winter challenge, je pense que celui-ci serait adequat, donc en cas de dernier recours. Le deuxième c'est La servante écarlate de Margaret Atwood. J'ai regardé la série en septembre et pour le coup il ne me manquait qu'un prétexte pour le lire. Je l'ai trouvé, le book club de novembre de livraddict. C'est ma priorité lecture pour ces vacances.

Les trois suivant sont les format ePub. Le deuxième tome de la série red rising : Golden son de Pierce Brown, la aussi on me presse de le lire mais pour le coup je suis déterminée et il va y passer ! Deuxième livre, que j'espère plutôt doudou pour le coup : Les gens heureux lisent et boivent du café de Agnès Martin-Lugand. Ce n'est pas du tout mon style de lecture en temps normal mais je ne sais pas pourquoi ce livre m'attire. Dernier livre Forbidden de Tabitha Suzuma. Alors là pour le coup ce n'est pas du tout du tout mon genre, et tout le blabla qu'on en fait m'en éloigne un peu aussi, mais je ne sais pas, il est là, quitte à être lu en plusieurs morceaux, et puis je pourrais facilement le faire rentrer dans un ou deux challenge.

Ordre de mes priorités lecture :
1 La servante écarlate de Magaret Atwood
2 Golden Son de Pierce Brown
3 Le puits des mémoires de Gabriel Katz
4 Les gens heureux lisent et boivent du café de Agnès Martin-Lugand
5 Forbidden de Tabitha Suzuma

Voilà mon petit cocktail du coup. Si jamais vous avez déjà lu certain livre n'hésitez pas et si jamais un livre devrait remonter dans la liste également !

Dodoma, un manga avec du potentiel


Auteur : Jun Shiraishi
Edition : komikku
Parution : 2016
Pages : 192
Genre : manga, seinen
💚💚💚


Résumé :


Partez à la découverte d’Orbis, un monde de pierre, fermé, éprouvé par de multiples tremblements de terre avec en son centre un Arbre de vie. Mana, un jeune homme, intrépide, dynamique, optimiste et maçon de son état, et son frère, le studieux Shino, beaucoup plus modéré font la joie des autres résidents. L’un répare dans la bonne humeur les habitats tandis que l’autre les décore de runes qui maintiennent les vieilles croyances de son peuple. Mais malgré la paix apparente, tout bascule ! Un terrible séisme frappe violemment Orbis et la cité, autrefois paisible, est attaquée par un peuple étranger. Mana et Shino vont alors percer les secrets de leur petit monde et découvrir une bien étrange réalité...


Avis :


Coucou aujourd'hui manga ! Ici un manga que j'ai découvert par une vidéo de la chaine Le terrier de Guimause. Et je dois dire qu'il me tentait bien, donc en passant devant j'ai craqué. Mais après lecture, mon avi reste mitigé, et j'hésite à lire la suite.

Tout d'abord l'histoire. J'ai beaucoup apprécié l'histoire en elle même. Ce lien avec les arbres et la nature. Les personnages sont très attachant, ils n'ont jamais rien connu d'autre que l'intérieur de leur arbre de vie, et tout ce qu'ils connaissent de l'extérieur sont des récits qui paressent un peu fantastique. Bien sur tout est chamboulé. Ils vont être projetés dans un monde qui, même s'il était le leur, leur était inconnu, et je pense même se retrouver au milieu d'un conflit qui les dépasse. A côté de ça on a également l'histoire entre Shino et l'esprit de l'arbre, qui nous reste encore très obscure. Mana et Shino semblerait l'avoir tué bien des années auparavant, mais pourtant on ne connait ni les circonstances, ni les raisons, ni pourquoi Shino semble lui être redevable. Et surtout pourquoi il connait ces personnes venues de l'extérieur, parle leur langue. Donc voilà le côté positif que j'ai tiré de ce premier manga, une histoire qui semble quand même prometteuse, et nous fait nous poser de nombreuses questions.

Mais à côté, chose qui est très importante à mon gout dans un manga, il y a le graphisme. Je n'ai pas accroché avec. J'hésite entre le surplus de détail ou le brouillon. Disons que c'est plutôt un surplu de détail qui rend le tout brouillon. Tout au long du manga c'est comme si un voile de pluie passer par dessus l'image laissant des traits fin mais gênants. Je sais que ça fais partie de l'ambiance mais ça m'a bloqué. Même si je n'ai pas trop eu de mal à identifier les personnages. J'ai du rester par moment plusieurs secondes sur une planche pour réussir à définir où nous nous trouvions et ce qu'il pouvait bien se passer. Après je reconnais également que l'auteur joue beaucoup et bien sur les prises de vue, nous mettant parfois à la place d'un personnage pour nous montrer les choses. Et qu'il a très bien su tout de même rendre compte de la violence de son histoire par moment.

Donc voilà à la fois l'histoire m'a vraiment emporté dans ce monde, à la fois le graphisme m'a un peu bloqué à certain moment.  Mais tout de même je pense me laisser aller dans le tome 2 pour savoir si ce n'était du qu'au premier tome. Si jamais vous l'avez déjà lu, j'aimerais bien savoir ce que vous en pensez.

En attendant bonne lecture ! 

Plan with me novembre !

Coucou ! Petit retour pour clôturer ce mois (enfin presque). J'ai fais mes pages bien en avance j'avoue. Je n'ai pas eu beaucoup d'idée pour faire ce mois, donc je préviens direct, ma page du mois est un copier coller d'une page que j'avais vu sur pinterest et qui m'avait tapé dans l’œil il y a un moment. J'en profite du coup au passage, pour demander à ceux qui liront ceci, j'aimerais bien apprendre à dessiner des animaux géométriques, donc si quelqu'un a vu une vidéo ou un article qui explique bien comment faire je suis preneuse.

Mais bon passons à mon bullet !


Du coup pour ce mois de novembre j'ai opté pour un petit côté un peu graphique. 



Comme d'habitude mon planer n'a pas changé, toujours en deux colonnes. La page de droite a quand même un peu changer. J'ai réduit la partie des notes, qui à terme finira par disparaître. Et je teste un petit système pour m'organiser au niveau du blog, finalement je préfère l'avoir sur mon Bujo. A droite ce n'est pas le sleep tracker mais mon work tracker. J'avais la tête ailleurs et je me suis loupée et faute de blanc je n'ai pas pu encore changer. 
Du coup je voulais vous parler de ça. Un bullet journal ce n'est pas quelque chose de parfait, il y a toujours des ratures et c'est inévitables, donc pas de stress. C'est votre coin à vous, et ces pages qui sont parfaites n'existent jamais, et il ne faut avoir peur de se lancer juste à cause de ça.  Avant de me lancer j'en avais peur et j'avoue que ça m'embête encore quand je me loupe. Mais je commence à prendre de l'assurance et j'aime bien innover des trucs de temps en temps.


Dernières pages, qui elles n'ont pas changer. Mon sleep tracker à gauche, j'ai vraiment trouver le truc pour le coup. Et ma page livre et série à droite, que je rempli au fur et à mesure tranquillement. L'avantage de combiner les deux c'est que je ne me dit plus quand je vois une page presque vide que je n'ai rien lu, vu que les séries prennent un peu de place, j'ai l'impression d'avoir bien rempli mon mois. 

Voilà c'est tout pour cette fois. Je me demande si pour la fin d'année je ne vous ferais pas un petit article sur mon bullet au complet avec les pages que je préfère pour vous montrer comment il se rempli et ce que ça donne au final. Dites moi ce que vous en pensez. Comme d'habitude si vous avez envie de quelque chose en particulier n'hésite pas. 


Dans la rue j'entends les sirènes, un tome 2 qui nous donne encore envie de lire la suite


Auteur : Adrian McKinty
Edition : Srock
Parution : 2013
Pages : 400 pages
Genre : Policier
💜💜💜💜


Résumé :


Sean Duffy sait que le crime parfait n’existe pas. Toutefois,un torse à l’abandon dans une valise n’est pas loin de l’évoquer. Il suffit souvent d’un indice infime pour faire basculer une enquête… Un tatouage. Sean Duffy, remis de l'attentat qu’il a essuyé dans sa dernière affaire, n’a plus qu’à suivre le fil rouge, la trace de sang – si ténue soit-elle – qui lie toujours un corps à son meurtrier. Des rues sous haute tension de Belfast à la lande irlandaise, Duffy ne laisse aucune piste au hasard et ne se départit jamais de son sens de l’humour, même dans les moments de plus grand doute…


Avis :


Coucou, aujourd'hui policier ! Et ici le deuxième tome de Une terre si froide dont je vous avez parler en juin dernier je crois. J'avais laissé le tome 1 avec une véritable envie de lire ce tome 2, maintenant j'ai envie de lire le tome 3 !

J'ai retrouvé ce côté pelote de laine que nous donne l'auteur entre les mains, et qu'on a beau tourner et retourner, il semble même que des fils s'y ajoutent. C'est en revenant à des enquêtes annexes qui ne semblent à priori n'avoir aucun lien, que Sean Duffy réussi à dénouer le tout. Quant on lit ce livre, il ne faut pas avoir peur de se plonger dans le tréfonds de l'Irlande, et surtout, ne jamais se dire : l'auteur nous éloigne de l'enquête au point qu'on arrivera à la fin sans avoir le fin mot. Au contraire c'est un moyen de bien mieux finir !

Le deuxième point que j'ai retrouvé c'est ce côté un peu humoristique qui rend le récit plus humain. Rire et humour englobe le livre. Ce côté nous permet de mieux nous immerger dans le monde policier. C'est le point que j'apprécie le plus, le récit n'est pas construit autour de cliché et d'à priori sur les enquêteurs. Sean Duffy est une personne humaine, avec ses problèmes à côté du boulot. Si j'ai tant envie de lire le tome trois ce n'est pas pour avoir la fin d'une enquête puisqu'elles sont toujours bien clôturées à la fin du livre mais plutôt pour savoir ce qu'il va arriver à Sean Duffy. Quelle sera le prochain combat qu'il mènera.

Donc je conseil ce tome deux tout comme j'avais conseillé le tome 1, tout simplement pour passer un bon moment avec une pelote à dénouer.

En attendant bonne lecture !

Red queen, une série fantasy qui m'a captivé (Tome 1 et 2)

Auteur : Aveyard Victoria
Edition : Le livre de poche / Masque
Parution : 2015-2016
Pages : 444 / 472
Genre : Fantasy- jeunesse
💗💗💗💗💗

Résumé :


Dans le royaume de Norta, la couleur de votre sang décide du cours de votre existence. Sous l’égide de la famille royale, les Argents, doués de pouvoirs hors du commun, règnent sur les Rouges, simples mortels, qui servent d’esclaves ou de chair à canon.Mare Barrow, une Rouge de dix-sept ans, tente de survivre dans une société qui la traite comme une moins que rien. Quand elle révèle sans le vouloir des pouvoirs extraordinaires et insoupçonnés, sa vie change du tout au tout. Enfermée dans le palais royal d’Archeon et promise à un prince argent, elle va devoir apprendre à déjouer les intrigues de la cour, à maîtriser un don qui la dépasse, et à reconnaître ses ennemis, pour faire valoir l’indépendance de son peuple.


Avis :


Coucou, aujourd'hui fantasy. Je vais vous parler des 2 premiers tomes de red queen. Pourquoi ? Tout simplement parce que je les ai enchaîné et que je ne saurais plus dire où se fini le premier. Alors je vous présente les deux d'un coup. Je n'ai pas encore lu le 3 mais ça ne saurait tarder, je l'ai prêté et il faut juste que je le récupère. Comme vous le savez c'est compliqué de faire la présentation de deux tomes d'une saga sans spoil. Alors je préviens directement, il risque d'y avoir du spoil, je ne sais pas si j'arriverais à ne pas à l'éviter.

J'ai été directement happé par ma lecture. Ça m'a rappelé le monde de red rising dans un sens. En fait c'est le style qui me plait. Ce futur, qu'on ne connait pas, mais qui ressemble sur quelques points à notre actuel, tout en jetant des petits pics du style "c'est possible". Pour autant ce n'est pas un livre moralisateur. C'est un roman jeunesse.

L'histoire en elle même est également hors du commun. Tout du long, Victoria Aveyard réussi à garder son fil rouge sans le perdre tout en nous concoctant des fins qui nous laisse sur le cul. Parce qu'il faut le dire la fin du premier tome personne ne peut s'attendre à ça. Avoir des soupçons peut-être mais pas un retournement aussi grandiose.

A ça on ajoute des personnages avec des caractères bien trempés, tout en étant propre à chacun. Le personnage de Mare est un mélange équilibré de ce qu'on attend d'une héroïne. Bon parfois elle peut nous parrêtre insupportable mais elle reste une femme forte, bornée parfois trop. Certains trouvent que le tome 2 est trop lent, mais j'ai trouvé qu'il était consacré à l'évolution de la pensée de Mare, elle passe un nouveau cap et juste pour ça, la lenteur qu'on peut éventuellement trouvé ne m'a pas dérangé.

Et puis on ajoute aussi le fait que la couverture est plutôt sympa. Ça reste quand même important. Sombre tout en étant représentative et très classe. (Je pense que c'est la première fois que je vous présente un livre avec sa couverture).

En tout cas, pour ceux qui ne l'ont pas encore lu, qui en entendent parler et qui n'ont pas encore tenté l'aventure foncez. C'est une série qui vaut le détour. 

En attendant bonne lectures ! 


Comment trouver le temps de lire ?



Coucou ! Aujourd'hui j'ai envie de vous parler de comment je réussi à lire. Bon je l'avoue ce mois de septembre n'était pas une très grande réussite dans le sujet mais je vais me rattraper. Alors pour me redonner la motivation et pour mettre au point ma tactique pour ce mois d'octobre je me suis dit que j'allais en parler avec vous.

Tout d'abord où est-ce que j'arrive le plus souvent à lire ? Dans ma chambre, le soir quand j'ai enfin réussi à finir mes devoirs, ou quand je n'arrive plus à rien mémoriser tout simplement. Le plus souvent j'essaie de me bloquer 15-20 minutes tout les soirs, bien sur certains ce n'est pas possible.


Beaucoup dise que lire dans les transports en commun c'est l'endroit le plus pratique pour lire un peu tout les jours. J'ai plus d'une heure de route matin et soir et je peux vous assurer que les jours où je réussi à lire ne sont pas nombreux. Parfois c'est tout simplement parce que mon sac était trop rempli pour que j'emporte un livre, mais le plus souvent c'est parce qu'au moment où je me plonge dans ma lecture quelqu'un que je connais vient papoter. Après je ne sais pas vous mais j'ai du mal à rester concentré dans le bus. Il y a toujours quelque chose pour distraire mon attention, et la luminosité n'aide pas. Du coup mon endroit fétiche pour lire reste mon lit ou le canapé.

Je pense que le point le plus important pour réussir à lire dans des endroits improbable c'est d'avoir un bon livre. Je sais que si un livre me captive j'aurais plus de facilité à lire dans le bus par exemple. Du coup pour mon objectif retour à la lecture de octobre, je me suis dit que j'allais lire vraiment que des livres qui me tentent le plus, au placard tout ceux que je me dis qu'il faudrait lire et que je n'apprécie pas à cause de ça. Pour ce mois-ci je ne vais lire que ce dont j'ai envie pour profiter un maximum de ma lecture. Deuxième point, ce mois de lecture sera concentré sur les livres poche pas trop épais que je peux mettre facilement dans mon sac, parce que ça aussi ça joue beaucoup.

Donc voilà j'espère que la rentrée n'aura pas autant perturbé vos habitudes que moi. Et puis si jamais vous avez des conseils je suis preneuse. J'aimerais lire plus que mon temps ne me le permet et je ne sais pas trop comment trouver ce temps dont j'ai besoin.

Prières sous la pluie, le gout du détail

Auteur : Dennis Lehane
Edition : Rivages noir
Parution : 2004
Pages : 477
Genre : Policier
💙💙💙


Résumé :


Comment cette femme irréprochablement polie, travailleuse, presque trop naïve, a-t-elle pu se métamorphoser en une telle épave ? La police et sa famille n’y voient qu’un enchaînement de coïncidences particulièrement tragiques, mais Patrick, lui, n’y croit pas. C’est là qu’il va avoir besoin de l’aide d’Angie. Pour la première fois, le voici confronté à un tueur qui ne tombe sous le coup d’aucune loi : ni couteau, ni bombe, ni revolver. L’arme du crime est dans la tête des victimes. Il suffit de les manipuler pour qu’elles exécutent elles-mêmes le travail. Qui pourrait s’étonner d’un suicide de plus ou de moins dans une grande ville comme Boston ?


Avis :


Coucou, aujourd'hui retour du policier. Pour ceux qui ne le savent pas ou qui ne s'en souviennent pas Dennis Lehane est l'auteur du livre Shutter Island. J'avais aimé la façon dont Lehane mêlé psychologique et policier et j'avais espoir qu'il en soit de même pour celui-ci.

Mes attentes ont été remplies. J'ai retrouvé le gout du détail de Dennis Lehane. Il nous emmène dans son récit à tel point qu'on se laisse avoir par les pages, oubliant qu'un certain passage puisse avoir tant d'importance, pour mieux revenir ensuite dessus. C'est peut-être le point qui m'a le plus surpris. Très souvent j'arrive à repérer les indices que nous donne l'auteur mais là je me suis tellement laissée aller que je n'ai même pas été capable de les repérer. Pour le coup avec une intrigue bien tournée, Dennis Lehane gagne des points.

Néanmoins, il en perds peut-être dans la compréhension. D'accord les choses sont bien tournées mais parfois, il n'était pas très clair à mon gout dans ses explications. C'est quelque choses qui arrive souvent, faire un récit complexe qui va perdre le lecteur pour qu'il ne s'attende pas à la fin.

Mais en fait, j'écrit ça et je réfléchi en même temps. Je me souviens que c'est ce qui fait au final qu'on est submergé par notre lecture. J'ai peut-être été embrouillé par le va et vient des personnages, mais il s'agit d'une série de 5 livres, c'est normal. Pour autant quand j'y repense avec plusieurs semaines de latence j'ai une idée très clair de la fin et du récit. C'est comme tout le psychologique ça a besoin d'être digéré.

Donc je vous conseil les livres de Denis Lehane de façon général, et encore plus si vous capables de le faire digérer pour mieux le comprendre. Je vous conseil tout de même Shutter Island en premier, il reste mon favori.

Bonne lecture à vous !


Le bilan achat-lecture du mois de septembre

Coucou ! Le mois de septembre est déjà passé, beaucoup trop vite à mon goût. Avec la rentrée je n'ai pas réussi à avancer dans mes lectures, ce qui fait qu'au final dans ce bilan je ne vais avoir qu'une lecture (un manga), le reste ce sont des lectures en cours voir je pense qui vont être abandonnées et bien sur quelques achats. Pourtant faute n'est pas de ne plus avoir de livre qui me tente, au contraire je vois ma PAL qui se rempli avec plein de livres que je tarde de lire !


Donc le premier : les suicidées de Val McDermid, que j'ai commencé milieu août. Il ne me reste plus qu'une trentaine de pages je pense mais je n'y arrive pas. La lecture ne m'a vraiment pas plu et je ne pense pas que je réussirais à le finir.

Le deuxième livre c'est La femme au miroir de Eric-Emmanuel Schmitt. Pour le coup j'adore retrouvé cet auteur. J'avais lu la dame en rose et j'avais été envoûté par son écriture. Ici de même en plus cette année j'ai commencé la philosophie en cours et par moment ce que je lis se rapporte au cours. En tout cas une bonne lecture, qui est encore celle actuelle.

Le troisième livre qui a été interrompu par La femme au miroir c'est Ces rêvent qu'on piétine de Sebastien Spitzer. Livre de la rentrée littéraire, j'en ai déjà lu quelques pages et je n'attend qu'une chose finir la femme au miroir pour pouvoir me replonger dedans. Ce n'est pas tant le sujet qui sort de l'ordinaire mais plutôt le style d'écriture.

Enfin je passe aux achats. Si vous avez vu mon article pour mon bullet jounal d'octobre vous aurez peut-être vu que j'ai commencé et maintenant fini la série TV la servante écarlate. La série m'a tellement plu qu'il m'a paru judicieux de me lancer dans sa lecture.

Le deuxième achat : La France de Vichy de Robert Paxton est un livre pour les cours cette fois. Pour compléter mon cours d'histoire plus précisément. Je vais donc le lire par petite partie, entre deux livres, j'ai peur sinon qu'il soit trop bourratif pour moi.

Troisième achat et seule lecture finie du mois : Dodoma de Jun Shiraishi. J'avais vu ce manga sur youtube et je m'étais laissé tenter en librairie. Pour le coup j'ai été à la fois surprise et à la fois déçu. Je vous en reparle très vite.


Voilà c'est tout pour ce mois de septembre. J'espère que le votre aura été plus fructueux. Personnellement mon but du mois d'octobre est de replacer un temps de lecture dans mes journées coûte que coûte. La lecture me manque vraiment ces derniers temps et puis il y a aussi les vacances qui ne vont pas tarder à arriver donc ce sera l'occasion.

les porteurs, une vie bien différente de la notre


Auteur : C Kueva
Edition : Thierry Magnier
Date de parution : 5 avril 2017
Pages : 288
Genre : jeunesse/ science fiction
💙💙


Résumé :


Gaëlle a choisi d'être femme, Flo hésite encore. Matt, lui, sait que dans trois mois, il deviendra un homme. Dans cette société, tous les enfants naissent hermaphrodites. A seize ans, les adolescents doivent choisir leur sexe. Tous, sauf ceux atteints d'une déficience qui les condamne à un autre destin. On les appelle les Porteurs. Matt découvre qu'il est l'un de ceux-là. Mais que cache vraiment la déficience des Porteurs ? Pourquoi l'Etat les tient-ils sous haute surveillance ? Une formidable histoire de manipulation, de secret d'Etat, et bien entendu d'amour.


Avis :


Coucou, aujourd'hui roman jeunesse, science fiction. Le sujet du transgenre n'est pas un sujet qui m'attire très souvent, je crois peut-être même que c'est le premier livre que je lis sur ce sujet. Donc je me suis lancée dedans, parce que je l'ai vu sur youtube tout simplement. Alors peut-être que je ne suis pas une experte dans le sujet, mais je vais au moins essayer de vous dire ce que j'ai pensé de ce livre dans son fond.

Tout d'abord, l'histoire en général. Je n'ai pas eu de blocage en cours de route dans ma lecture, mais ce n'est pas pour autant qu'elle m'a transportée. Au contraire, j'ai passé les pages avec une certaine lassitude. L'histoire pourrait avoir du potentiel, la fin est plutôt bien faite, mais la manière, dont les choses sont amenées, m'a bloqué. J'ai trouvé le récit beaucoup trop lent par moment. L'auteure cherche à garder le secret sur certaines parties jusqu'à la fin, c'est normal dans un sens, mais le problème c'est que même si Matt ne comprend pas, nous, on a très bien compris et ça nous gâche la lecture.

Parfois j'ai du mal avec les livres écrits avec un chapitre un personnage, ici pas trop. Pour la simple et bonne raison que les personnages secondaires m'ont plus intéressée que le principal. Pour moi l'histoire de Flo aurait dû être beaucoup plus développé. Ça n'aurait pas dérangé d'enlever des passages avec Matt. En fait je n'ai pas aimé le personnage de Matt, c'est le seul des 3 au final, qui ne comprend pas ce qui l'entoure, il se pose souvent les mauvaises questions. Et, qui n'a pas peur de blesser les personnes qui l'entoure, il s’apitoie trop sur son sort sans chercher à changer les choses.

Au final, c'est peut-être le passage jeunesse actuel - jeunesse science fiction qui m'a le plus perturbé. Je n'ai pas été assez dépayser pour me pemettre de rentrer dans l'histoire.

Donc voilà c'est tout pour aujourd'hui, vous l'aurez peut-être compris je ne vous conseil pas vraiment ce livre. Je vais quand même essayer de lire le tome 2 qui sort en novembre pour voir si par le point de vue de Gaelle l'auteure s'en sort mieux.

En attendant bonne lecture ! 

Plan with me october

Coucou ! A la fin de la semaine c'est octobre alors le week-end dernier j'ai fais ma petite page de bujo. Pour le coup j'ai été beaucoup plus concise sur l'organisation de mon mois. J'ai effacé un paquet de page qui m'ont paru inutile ou qui n'étaient nécessaires que pour cette rentrée.


Pour ce mois d'octobre j'ai voulu d'abord faire un côté halloween mais j'ai laissé tomber et fait une première page très sobre pour cette fois. Seulement quelques champignons et des étoiles. Je vais tester pour ce mois un retour au noir avec pour seule touches de couleurs mes codes couleurs. 


Deuxième page, la page planning et bis. J'ai refais la même organisation pour mon planner, ça a très bien fonctionné pour ce mois de septembre j'espère que ça ira de même pour ceux à venir, je pense que pour le coup j'ai trouvé le bon truc. La page de droite a un peu été épurée par rapport au mois précédent. Tout d'abord j'ai supprimé la partie but et citation, les deux ne m'étaient pas forcément utile. Et j'aimerais privilégier la partie note. Ca ne m'empechera pas de mettre une petite citation si j'en ai envie. 
A la place du feel tracket j'ai mis mon work tracker. La forme du feel tracker m'a bien correspondu mais je laisse de côté celui que j'ai fait en version pixel, donc je me suis dit qu'il fallait que je revienne à celui-ci. J'ai mis mon work tracker ici parce que vous le verrez la page où il était a disparu parce que je ne l'ai pas du tout utilisé. 


Deuxième double page et dernière. Oui je vous l'avez dit c'est court. J'ai repris mon sleep tracker, c'est vraiment comme ça que je fonctionne le mieux mais j'ai enlever les gratitudes, parce que le faire m'a parru plus contraignant qu'autre chose. A côté j'ai changé mon organisation, pour le blog et mes livres. Je me suis rendu compte que je ne planifiais pas mes publications sur mon bullet journal alors j'ai décidé de l'enlever pour voir, je verrais dans les mois à venir si j'en ai réellement besoin. J'ai rajouté à mes livres, mes séries, parce que je compte bien me remettre à jour dedans pour ce mois d'octobre et même en générale. Donc livre et série seront mélangés étant donné que je ne sais pas encore combien de place ils prendront.

Voilà c'est tout pour cette fois. Comme vous l'avez vu j'ai simplifier au possible mes pages, trop en avoir à remplir me perd parfois mais là ça va. J'espère que vos lectures se passent bien et que tout se passe bien en général. A la prochaine. 

Au revoir là-haut, un récit d'après la première guerre mondiale

Auteur : Pierre Lemaitre
Edition : Albin Michel
Publication : 2013
Pages : 567
Genre : Contemporain
💚💚💚💚

Résumé :


Rescapés du chaos de la Grande Guerre, Albert et Edouard comprennent rapidement que le pays ne veut plus d'eux. Malheur aux vainqueurs ! La France glorifie ses morts et oublie les survivants. Albert, employé modeste et timoré, a tout perdu. Edouard, artiste flamboyant mais brisé, est écrasé par son histoire familiale. Désarmés et abandonnés après le carnage, tous deux sont condamnés à l'exclusion. Refusant de céder à l'amertume ou au découragement, ils vont, ensemble, imaginer une arnaque d'une audace inouïe qui mettra le pays tout entier en effervescence. Bien au-delà de la vengeance et de la revanche de deux hommes détruits par une guerre vaine et barbare, Au revoir là-haut est l'histoire caustique et tragique d’un défi à la société, à l'État, à la famille, à la morale patriotique responsables de leur enfer.

Avis :


Aujourd'hui contemporain. Et en plus un prix Goncourt, je sais que ça en attire quelques uns mais pas moi. Même si j'avoue que pour le coup je comprend.


Ce livre est entre le documentaire et le roman. Mais tout a bien été dosé. Aujourd'hui je peux conclure que cette lecture a vraiment été une bonne expérience. Pourtant quand je l'ai commencé je n'étais pas du tout sur, en plus le pavet m'a un peu fait peur. Je vous explique. La première partie il faut se l'avouer est vraiment glauque. Alors accrochez-vous et ensuite tout ira bien. Ce n'est pas tant le style d'écriture qui peut bloquer au contraire il laisse couler les mots. C'est plutôt l'ambiance, on est complètement plongé physiquement et moralement dans la vie dans les tranchées. Les premières m'a pages m'ont beaucoup impressionné de ce côté, la façon dont Pierre Lemaitre jouait avec les mots et les phrases pour nous immerger dans l'histoire est tout simplement sublime, si on peut le dire.


Il y a ensuite l'histoire. Je viens de vous dire que ce livre est entre le documentaire et le roman. Pour le comprendre il ne faut surtout pas oublier de lire la postface. Quand j'ai emprunté ce livre au CDI et que m'a grand-mère l'a vue, elle me l'a décrit comme un livre où tout était vrai dedans. Attention, c'est faux. L'auteur nous précise bien à la fin que certains faits sont réels, mais d'autres inventés de toute pièces, tout comme les personnages. Bien sur il nous précise que certains existent dans la mesure où on trouve toujours quelqu'un qui ressemble à celui-ci mais quand même. Vous vous demandez pourquoi je vous parle de ça, et bien c'est tout simple. Découvrir à la fin qu'une partie était fausse et une autre vrai, m'a déstabiliser. Bien sur il n'y a pas de raison, mais j'ai du revoir ma lecture autrement. Au final ça m'a donné envie de faire des recherches mais le flou entre le faux et vrai m'a stoppé. J'aurais presque préféré que tout soit inventé ou tout réel, le mélange est fait avec brio mais ça m'a quand même surprise.


Coucou, j'ai loupé la semaine dernière, je sais... Mais bon j'étais à un mariage et du coup ça m'a pris du temps. Mais bon aujourd'hui je suis là et j'espère même rattraper le retard et vous poster un autre avis dans la semaine en plus du rendez vous du mercredi. Mais on verra bien...
En tout cas j'espère que vos lectures se passent bien et que cette rentrée littéraire a été fructueuse de votre côté. 


Le maitre des livres, bilan des tomes 4,5 et 6

Auteur : Shinohara Umiharu
Edition : Komikku
Parution : 2015
Pages : 188/208/187
Genre : Manga Seinen
💚💚💚


Résumé : 


Sa tête ressemble à un gros champignon et a un certain succès auprès de ses usagers, malgré la crainte qu’elle génère : il s’agit bien sûr de Mikoshiba, le maître des lieux de la bibliothèque pour enfants “La rose trémière”. Que ce soit pour de mignons élèves d’école primaire, des lycéennes inquiètes pour leur activité scolaire ou des salariés perdus dans leur choix de vie, cette bibliothèque a toujours une histoire à proposer pour répondre à leurs soucis quotidiens…


Avis :


Coucou ! Troisième et dernière semaine où je vous présente un manga ! "Enfin" j'ai presque envie de dire. Aujourd'hui petite différence je vous présente une série de manga qui est déjà finie, Je vous présente les tomes 4, 5 et 6 d'un coup, faire un avis pour chacun serait beaucoup trop long. 

Dans ce Seinen, on retrouve un endroit beaucoup plus cosy que dans ceux que je vous ai présenté précédemment, celui d'une bibliothèque. Bibliothèque qu'on est déjà habitué à côtoyer depuis quelques tomes et dont les occupants commencent à être de plus en plus familier. Au centre tout ça les enfants et quelques classiques que l'on redécouvrent en parallèle de leur vie. Mais je dis enfants, il y a aussi des adultes mais avec des rêves d'enfants

Au fil des tomes, on commence à connaître de plus en plus les personnages, certains se rajoutent, et on découvre vraiment ce qui semble être le quotidien d'une vraie bibliothèque. Avec ses habitués, ceux qui reviennent après de longues années et puis tout ce qui peut se passer dans une bibliothèque. J'apprécie beaucoup lire ce manga, tout simple, mais avec une vraie histoire de fond, et puis il reprend en résumant quelques classiques qu'on a parfois oublié. En plus les dessins collent avec le thème, même s'il y a peut-être parfois trop de détail mais encore pas toujours. Seul bémol peut-être, il n'y a pas assez de différentiation entre les personnages et j'avoue m'être parfois perdu surtout dans les parents des enfants qui côtoient la bibliothèque. 

En résumé, un manga que je conseil surtout pour les périodes qui vont arriver, de quoi être cosy au coin du feu.

J'espère que vos lectures se passe bien et à très bientôt. 

Bilan achat-lecture du mois d'août 2017

Coucou tout le monde ! Ça y est, le mois d'août est fini et avec les vacances d'été... Donc pour ce mois-ci je reprends mes bonnes vieilles habitudes et je fait une bilan combiné. Pour ceux que ça intéresse, je vais aussi faire un petit point à la fin pour vous expliquer comment ce mois de septembre va se dérouler. Maintenant passons aux choses sérieuses !

Reine d'Egypte, la série ki-oon pour toute la famille

Auteur : Chie Inudoh
Edition : ki-oon (Kizuna)
Parution : mars / juin 
Pages : 189 / 207
Genre : manga seinen
💙💙💙💙

Résumé :

 

C'est le début d'une nouvelle ère dans l'Égypte des Pharaons : le mariage de la jeune Hatchepsout et de son demi-frère Séthi fait de ce dernier l'héritier légitime du trône, sous le nom de Thoutmôsis II. Représentants des dieux sur terre, ils resplendissent sous leurs parures, et forment à première vue un couple parfait. Mais sous ses airs d'épouse idéale, Hatchepsout cache une colère profonde... Elle ne veut pas être simple reine, mais plutôt devenir pharaon elle-même, comme son guerrier de père ! Enfant, elle n'a cessé d'humilier Séthi au combat à l'épée, et elle est imbattable au tir à l'arc. Pourquoi ne serait-elle pas digne d'accéder au rang suprême, juste parce qu'elle est née femme Pour Hatchepsout, c'est le début d'un combat pour s'affranchir des conventions ancestrales d'une des plus grandes civilisations du monde.


Avis :


Coucou ! Comme la semaine dernière aujourd'hui c'est manga ! Cette fois je vous présente les deux premiers tomes par contre. Donc les choses sont déjà plus fixées quant à mon avis.

Tout d'abord l'histoire. Elle est plutôt originale pour un manga. Je trouve qu'on ne lit pas assez de livre sur l'Egypte et les pharaons. Pourtant c'est un sujet qui est, en soit, très ouvert puisqu'on peut imaginer presque tout ce que l'on veut sur la vie des personnages. Ici l'auteur a voulu mettre à l'honneur la femme de pharaon, qui à part Cléopâtre ne sont pas vraiment connues. J'ai beaucoup apprécié le personnage de Hatchepsout, comme d'habitude une femme forte, mais ici forte et convaincante, elle a su s'écarter de ses rêves de combats pour devenir une femme gracieuse et obtenir ce qu'elle veut. Elle est manipulatrice mais tout en douceur et on se lie très vite à elle pour détester ceux qui s'opposent à elle, dont Séthi. Le personnage de Séthi lui, est fait pour qu'on le déteste, il est tout ce qui oppose ce que l'on pense de Pharaon, il n'est pas équitable et aime la démesure de l'homme. Lui aussi, à sa façon est manipulateur, mais tout semble montrer qu'il échouera.

Je ne peux pas parler manga sans parler du côté artistique. Je trouve que pour le coup, le monde de l'Egypte ancienne est très bien représenté par le manga, il met un peu de nouveau dans ce monde tout en gardant son authenticité. Et puis pour le coup, les planches sont superbes, très lumineuses et, je trouve, pas encombrées par des détails insignifiant. Elles ont le juste milieu du détail, pas trop mais pas trop peu.

 C'est tout pour aujourd'hui. La semaine prochaine encore manga mais c'est la dernière fois après je reviens avec des choses un peu plus sérieuses. En tout cas avant le rendez-vous du week-end, on se retrouve mercredi, pour un sujet de mon choix ou du votre, n'hésitez pas à me dire en commentaire ce qui vous plait, vous déplaît, ce que vous aimeriez voir plus, etc.


En attendant j'espère que ces deux mangas vous ont plu et bonne lecture pour cette rentrée littéraire !!!

Lire d'autres horizons