Duo Samuel Beckett

Coucou tout le monde ! Je sais ça fait encore super longtemps mais j'ai été débordé... Bah oui c'était Noël ! J'espère que vous avez passé de bonne fête au passage !
Mais aujourd'hui je vous retrouve pour un duo de lecture à cheval entre novembre et décembre. C'est à dire deux livres de Samuel Beckett, bon ça vous l'aurez vu. Plus précisément "En attendant Godot" et "Fin de partie". Livres que j'ai lu pour les cours, comme je pense beaucoup, je vous fait donc un appel à partage de vos avis ! Parce que contrairement à un peu souvent en fait dans mes livres de cours j'ai vraiment bien aimé ces deux là. Je vous développe tout ça tout de suite :


Je préviens tout de suite je ne suis pas une lectrice assidue des pièces de théâtre, pourtant je trouve ça facile à lire. Mais pour moi c'est vrai qu'une pièce de théâtre c'est fait pour être vu. C'est peut-être la chose qui m'a le plus plu chez Beckett, il ne se prive pas de didascalie sans en mettre trop en abondance. Et pendant que je vous écrit cette chronique je me représente encore les scènes surtout dans "En attendant Godot". Le décors "minimaliste" ou plutôt précis et le mouvement continu des personnages y joue beaucoup.

Bon deuxième point que je suis obligée d'évoquer avec ces deux pièces. Le théâtre de l'absurde ! Je suis quand même allée chercher la définition pour être bien sûr de mon truc. Je vous met un petit extrait de Wikipedia qui m'a plu : "La particularité des créations de Ionesco et de Beckett est qu’ils réduisent les personnages au rang de pantins, détruisent entre eux toutes possibilités de communication, ôtent toute cohérence à l’intrigue et toute logique aux propos tenus sur scène. " C'est exactement ça et peut-être bizarrement le point tilt qui me donne envie de lire d'autres pièces du même type : on ne pige pas vraiment l'intrigue. On se retrouve catapulté dans la vie de personne qu'on ne connait pas, qui continuent à vivre sans se soucier de nous ( c'est normal), mais sans chercher à expliquer le pourquoi du comment de ce qu'ils font. On les voit parler, sans comprendre ce qu'ils veulent dire, mais on finit par se dire que leur conversation a une logique ! Et du coup à se dire à certains moments que Beckett a voulu faire passer ci ou ça, alors que c'est surement tout autre.


Bon voilà pour cette fois en express encore une fois mais là je viens de lire un livre du tonnerre, je vous prépare quelque chose. En attendant dites moi ce que vous pensez de Beckett, de ses pièces, du théâtre de l'absurde, du théâtre en général ! Et surtout bonne fête de fin d'année à toutes et à tous !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Lire d'autres horizons