Les disparus du clairdelune


Auteur : Christelle Dabos
Edition : Gallimard
Parution : 2015
Pages : 550
Genre : Fantasy/Jeunesse
💙💙💙💙💙


Résumé : 


Fraîchement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépens les haines et les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citacielle. Dans cette situation toujours plus périlleuse, peut-elle seulement compter sur Thorn, son énigmatique fiancé ? Et que signifient les mystérieuses disparitions de personnalités influentes à la cour ? Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui l’entraînera au-delà des illusions du Pôle, au cœur d’une redoutable vérité.

Avis : 


Coucou, aujourd'hui retour pour un fantasy /fantastique. Je vous parle du tome 2 de la passe miroir dont je vous avais parlé du tome 1 ici. Je pense que la réputation de ce livre n'est plus à faire. Pour ceux qui n'ont pas encore lu le un, foncez tête baissée. En attendant parlons du tome 2 que j'ai lu pour le cold winter challenge

Tout d'abord les personnages ! Ce tome marque encore une évolution de la pensé de chaque personnage tout comme la découverte de certains traits de caractère. J'ai vraiment aimé partir à la découverte de ce qu'il se cache sous l'image de l'esprit de famille du pôle. On se rend compte très vite que Farouk n'est pas si méprisable, il réagit par pulsion comme un enfant. Et je pense que l'on peut encore apprendre beaucoup de son  tempérament et de son passé. Bien sur il y a Thorn... malgré son renfermement il attire et intrigue. On cherche à chaque passage une petite faille dans la glace qu'il semble revêtir. Lui aussi semble plein de promesses et de révélation. Et puis quel soulagement de voir sa relation avec Ophélie évoluer. Ophélie qui a pris son envol, elle a gagné en confiance durant tout le tome 1 et l'arrivée de ses parents au pôle montre à quel point elle a évolué et est devenue indépendante. A côté de tout ça il y a notamment Archibald, qui pour le coup a trop été mis au second plan, j'aime son côté loufoque et j'espère pouvoir le retrouver dans le tome 3. L'auteur règle aussi la question du Chevalier. Je devrais avoir du regret pour ce qui lui arrive, mais il a tellement était perverti par le mal de la cour que je me dis bon débarra, ce n'est pas un personnage que j'appréciais et j'espère qu'on ne le retrouvera pas. Et puis bien sur il y a la tante de Thorn, elle nous est plus familière, on voit apparaître chez elle les instincts d'une mère qui balayent sa dureté du premier tome. 

Attention spoil pour la suite : 

Maintenant l'histoire en elle même. Le tout est très bien tourné, les disparitions donnent du mouvement, on ne se retrouve pas dans un tome intermittent qui n'aurait servi à rien. Au contraire les intrigues s'entrecoupent de sorte que l'on n'est jamais ennuyé ni perdu. Par contre je ne sais pas vous mais j'avais flairé le coup du Baron. Dès sa conversation avec Patience je me suis dit que quelque chose clochait. Alors finalement je n'ai eu qu'un switch à la fin, savoir qu'il était le kidnappeur ne m'a pas surprise. Mais bon un m'a suffit parce que quel retournement nous avons encore là. En à peine 30 pages tout se retourne.Mais ce n'est pas un switch bateau, non les choses sont cohérentes et elles ne font que nous donner envie de continuer ! Même si personnellement elle m'a brisé le cœur. L'échange des pouvoirs est la promesse de beaucoup plus, il y a encore beaucoup de secret à dévoiler. Et puis j'ai bien aimé les bribes de souvenirs de Farouk tout au long du livre. Elles nous permettent à la fois de mieux le connaitre et à la fois de poser les bases pour quelque chose de plus grand. Parce que au final on ne sait pas vraiment qui épluche tout ces souvenirs. 

Donc voilà je n'ai à redire sur ce second tome. L'écriture est toujours aussi fluide et l'imagination de l'auteure toujours aussi phénoménale. Donc voilà je pense que vous avez compris je vous recommande cette série comme les 3/4 des personnes qui l'ont lu. Et puis je me dépêche de finir celui que je suis en train de lire pour lire la suite, mon père l'a fini !

Bonne lecture !


Bilan lecture du mois de novembre

Coucou ! Je sais ça fait beaucoup trop longtemps que je n'ai pas posté... Il y a eu quelques imprévus en cette fin de mois de novembre qui m'y ont empêché, du coup je reviens aujourd'hui pour vous faire un petit bilan lecture, parce que je n'ai pas acheté un seul livre et je suis super fière de moi ! Je m'attendais à un piètre bilan mais finalement ce n'est pas le cas.


J'ai donc commencé mais pas fini La servante écarlate. Je ne sais pas pourquoi je l'ai laissé de côté et au final j'ai enchaîné les livres sans le reprendre. J'ai ensuite lu d'une traite le tome 2 de Red Rising de Pierce Brown. Je sais je l'avais mis dans mon cold winter challenge mais bon ce sera le trois qui sera dedans alors. J'ai ensuite pu lire au CDI Nobody le tome 1 et 2 de Christian de Metter. Une bonne trouvaille dans cette BD. 

Voilà comme je l'avais dit un mois plutôt court en lecture mais bon on ne peu pas toujours tout lire. En tout cas avec les vacances qui arrivent je vais essayer d'être un peu plus ponctuelle je ne promet rien, je pense de plus en plus à écrire mes avis au fil de mes lectures, c'est vrai que les écrire un mois après les avoir lu n'est pas toujours fidèle, dites moi ce que vous en pensez. 

Bonne lecture ! 

Marina, un livre qui m'a fait frissoner


Auteur : Carlos Ruiz Zafon
Edition : Pocket
Parution : 1999
Pages : 292
Genre : contemporain / fantastique
💜💜💜💜💜


Résumé :


Dans la Barcelone des années 1980, Oscar, quinze ans, a l'habitude de fuir le pensionnat où il est interne. Au cours de l'une de ses escapades, il fait la connaissance de Marina. Fascinée par l'énigme d'une tombe anonyme, Marina entraîne son jeune compagnon dans un cimetière oublié de tous. Qui est la femme venant s'y recueillir ? Et que signifie le papillon noir qui surplombe la pierre tombale ? S'égarant dans les entrailles d'une terrifiante cité souterraine, s'enfonçant dans les coulisses d'un inquiétant théâtre désaffecté, Oscar et Marina réveillent les protagonistes d'une tragédie vieille de plusieurs décennies.



Avis :

Coucou ! Aujourd'hui fantastique ! Et pour le coup un très bon fantastique. Peut-être que je l'ai apprécié du fait de la période, je l'ai lu un peu avant Halloween il me semble, en tout cas j'en garderais un bon souvenir.

Je pense que je n'ai jamais lu de livre d'un auteur espagnol ou sinon je ne l'ai pas remarqué. En tout cas j'ai aimé être plongé dans le Barcelone des années 80. J'ai visité la ville il y a un an ou deux, du coup même si je ne connais pas le nom des rues et avenues je n'ai pas du tout été dépaysé. Et puis ce côté sombre, brumeux qui contraste avec l'idée que l'on se fait de Barcelone, rend l'histoire un peu plus sinistre un peu plus mystérieux. Il faut ajouter à ça, que l'on nous raconte à l'intérieur du livre une autre histoire, très sinistre, dont il ne reste aujourd'hui que des fantômes ou non...

L'auteur a vraiment réussi à jongler entre réel et ce qui semble irréel. Un vrai livre fantastique. A de nombreuses reprises j'ai hésité, me demandant si ce que je lisais n'étais pas irréel. Pourtant presque tout semble pouvoir être réel. Le côté mécanique qui rythme toute l'histoire contribue à la plausibilité des fait tout en nous faisant frissonner. Même Marina dans les premières pages, m'a fait penser à un fantôme. J'ai douté sur la possibilité qu'elle existe réellement. Je me demandais si elle n'était pas tout simplement le fruit de l'imagination d'Oscar. Pourtant non, elle a tout ce qu'il y a de plus réel. C'est même elle qui nous guide tout au long de l'histoire.

La psychologie des personnages est également très bien proportionnées. A aucun moment ils ne m'ont agacés. Au contraire leurs réactions semblaient être tout ce qu'il y a de plus réel. Leur comportement coïncide avec leur âge. Le seul point qui me gêne encore un peu c'est la maladie de Marina. Pourquoi l'auteur a-t-il décidé de nous faire croire tout du long que c'était le père qui était malade pour nous tromper ? Même dans le récit rien ne nous fait dire qu'elle puise être malade et son père non. Au contraire, la distance et la fatigue du père, qui a même besoin de sa fille pour marcher ne colle pas. Peut-être l'auteur a-t-il changé d'avis en cours de route, toujours étant que c'est le seul bémol que je pose à ce livre. 

En tout cas, un livre que j'ai beaucoup apprécié et que je conseil vivement pour l'année prochaine durant la période d'Halloween. 

Bonne lecture !

Cold Winter Challenge !!!

Ca y est les menus du cold winter sont sortis ! Cette année c'est décidée, je participe. Je vais avoir un mois de décembre compliqué avec le bac blanc mais ça va aller ! Dès que les vacances sont là ou pour prendre un peu de bon temps je lis ! le froid me donne envie de rester au chaud dans mon lit...

Du coup je vais surtout me faire une PAL qui remplira le menu Flocon magique. Un retour au fantasy, fantastique ! Je vais même me rajouter une petite option pour le coup, flocon magique objectif finir les séries commencées, parce qu'il y en a décidément vraiment beaucoup trop ! J'ai mis une lecture sorti du fin fond de ma bibliothèque pour marcher dans la neige. Et quelque livres pour stalactite ensanglanté, vous le savez je ne peux pas passer à côté d'un bon policier.

Voilà je ne vous en dit pas plus, juste le lien livraddict de ma liste, et puis des photos, n'hésitez pas à me dire si vous m'en conseillez certains en particulier.


Giant, une BD à ne pas rater

Auteur : Mikaël
Edition : Dargaud
Parution : 2017
Pages : 54
Genre : Thriller
💛💛💛💛💛

Résumé :

New York, 1932. Malgré la grande dépression qui frappe durement l'Amérique, les buildings s'élèvent toujours plus haut dans le ciel de Manhattan et les chantiers prolifèrent. C'est là que travaille Giant, un homme taciturne à la carrure imposante. Ses collègues le chargent d'avertir la famille d'un compatriote irlandais du décès accidentel de celui-ci. Mais, dissimulant la triste vérité, le mystérieux colosse envoie une belle somme d'argent à Mary Ann, la jeune veuve, ainsi qu'une lettre dactylographiée qui pourrait être de son mari... Elle lui répond et commence alors une correspondance régulière, sans que Giant dissipe le mensonge. Vient alors le jour où Mary Ann et ses enfants débarquent à New York...


Avis :


Coucou, aujourd'hui retour à la BD ! Pour le coup je ne suis pas l’ordre de mes lectures, j'ai beaucoup trop envie de vous parler de cette BD ! C'est en feuilletant le magazine dBD que j'étais tombée dessus. Je ne suis pas très BD, manga encore, mais BD c'est rare. Pourtant dernièrement je me laisse tenter et j'ai vraiment bien fait avec celle-ci.

Un gros problèmes que je trouve autant dans les BD que dans les mangas, je n'arrive parfois pas à différencier les personnages. Ici je n'ai pas eu ce problème, un petit peu mais pas tant. Les personnages sont limités à ceux qui nous intéressent, les figurants se ressemblent et sont même un peu flou. On se focalise donc sur quelques personnages, et il est plus facile de les détailler de donner à chacun un style précis. En leur donnant ce style, on fixe un caractère qui évolu et qu'on découvre petit à petit. Dan, par exemple, qui arrive dans les premières pages semble être un beau parleur, qui agace. Mais au fil des pages, il découvre malgré lui la vie à New York, et il commence à changer, à voir les choses différemment, avec un peu plus de maturité il finit même par devenir sympathique. Et puis bien sur il y a Giant. Il est à la fois impressionnant mais semble avoir un cœur en or. Impressionnant car il est immense et imposant, il dépasse tout le monde et ne parle que le strict minimum. On ne connait d'ailleurs pas son nom, Giant c'est le surnom que les autres ouvriers lui ont donné. Il est à l'écart par rapport aux autres, ne vit pas avec eux, ne mange pas avec eux, on se pose donc naturellement des questions. Un mystère plane sur lui, peut-être un mystère horrible mais qui pourtant ne semble pas possible quant au personnage qu'on découvre ici. Il faut aussi que je vous parle de Dorothea, qui ne fait que quelques apparitions très fugace, mais qui par ces apparitions pique mon intérêt. C'est une photographe et c'est tout ce qu'on sait d'elle, mais une chose est sur elle jouera un rôle important et semble avoir un caractère qui vaut le détour.

J'ai noté thriller dans genre mais moi-même je suis dubitative, quand je l'ai lu je n'ai rien trouvé qui puisse s'y rapprocher. Donc pour ceux qui sont alarmés par thriller, ne vous formaliser pas. Mais du coup je porte beaucoup d'espoir dans le tome 2, qui peut promettre quelque chose de très interessant. Mais bon au delà de ça, pour ceux qui aiment les BD un peu historique, n'hésitez pas. Il parle de l'immigration à New York, des irlandais et de leur confrontation avec les italiens. On ne parle pas tant de ceux qui sont là depuis bien des années mais seulement des émigrés de peu. Chose qui du coup me chagrine, j'aurais bien aimé connaitre en plus le comportement des New Yorkais envers ces émigrés, même si une émission radio rythme le récit et nous donne ce point de vue, ou tout du moins place le contexte extérieur à tout ça. Les personnages ne semblent pas vivre dans le même monde, c'est le même endroit mais ce ne sont pas les mêmes problèmes. Mais New York est la ville des nouveaux départs, le passé de chacun et partiellement effacé si on le veut. Mais pas totalement, entre un peu en jeux la photographe qui semble connaitre quelque chose. Le tome deux va être vraiment très intéressant je pense, en plus avec l'arriver de Mary Ann, de nouveaux problèmes vont être créer, les secrets soulevés. Donc oui le tome va être une révélations de secret notamment sur Giant, et j'attend ça avec beaucoup d'impatience.

Maintenant passons à une des choses très importante d'une BD : le dessin ! Comme tout le reste, le dessin a joué de son charme avec sa teinte sépia, créant des planches à la fois sombre et clair qui donne un aspect un peu vieillaux. Aspect qui va très bien avec la photo d'introduction. De plus, le contraste de la vie en bas et en haut de la tour est très démarqué. En bas les rues et le métro sont pleines de monde, en haut on dirait que les personnages appartiennent à un autre monde, un monde qui n'est plus New York. L'auteur nous fait une très belle description du New York de l'époque. Mais la planche qui m'a le plus marqué, n'est pas une de celle en haut de la tour, mais le moment où Giant est tabassé. Le lendemain le sépia a laissé place à une couleur rouge signe de violence, qui même si les images ne sont pas concentrés sur elle mais sur le monde qui continue à tourner à côté, laisse planer une certaine atmosphère. Comme si cette scène restait éternellement en suspens. 

Voilà ce sera tout, j'ai déjà bien développé. J'ai vraiment adoré cette BD vous l'aurez compris, donc voilà,  n'hésitez pas foncez, et venez me dire ce que vous en avez pensé.

Bonne lecture !



La femme au miroir, un roman pour réfléchir



Auteur : Eric-Emmanuel Schmitt
Edition : Le livre de poche
Parution : 2011
Pages : 476
Genre : Contemporain
💜💜💜💜💜


Résumé :


Anne vit à Bruges au temps de la Renaissance, Hanna dans la Vienne impériale de Sigmund Freud, Anny à Hollywood de nos jours. Toutes les trois se sentent différentes de leurs contemporaines; refusant le rôle que leur imposent les hommes, elles cherchent à se rendre maîtresses de leur destins. Trois époques. Trois femmes: et si c'était la même ?


Avis :


Coucou, aujourd'hui contemporain. J'ai adoré retrouvé la plume d'Eric-Emmanuel Schmitt. J'avais lu il y a déjà quelque temps Oscar et la dame en rose, et j'avais déjà été très touchée par son livre. De plus il y a toujours cette aspect philosophique qui ne nous submerge pas. Il arrive toujours à introduire sa pensée de façon douce et légère. 

J'ai déjà du vous le dire plusieurs fois, mais très souvent je suis perdue lorsque je lis un livre à trois voix. Ici pas du tout. Comme on alterne entre les trois personnages toujours dans le même ordre,  que chaque personnage est écrit avec un style différent, et vivent à des époques très différentes, même si elles portent le même nom, on ne les mélange pas. Pas totalement tout du moins. Et puis Eric-Emmanuel Schmitt a une plume qui vous ferez lire même les sujets les plus compliqué sans difficulté ! 

Je n'ai pas lu le résumé. Je me suis tout simplement laissée porter par ce que m'avait dit la documentaliste, c'est à dire : "l'histoire de 3 femmes, à 3 époques différentes, qui sont toutes liées". Au départ, en entendant ça, j'ai cru qu'il s'agissait d'une histoire de famille, qu'elles étaient liées par le sang. Chose qui a vite était balayée. J'ai donc cherché tout au long de ma lecture, leur lien. Et j'avoue que même si ces trois femmes sont différentes à première vue , elles sont toutes trois semblables à leur manière. La première, Hannah, c'est celle qui pose les choses, elle voit Dieu comme personne ne le voit. Sa sensibilité émeut. Les deux autres, se rapporteront alors à elle. Au bout d'un long cheminement elles aboutiront à un même schéma de pensé, qui nous éclaire même un peu plus sur la première. Toutes trois adoptées elles suivent des parcours semblables. Néanmoins même si j'ai compris l'intérêt de la première et de la dernière, la seconde me reste étrangère. Contrairement aux deux autres elle ne semble pas avoir trouvé une paix intérieur. Je me suis parfois demandée quel était son rôle, si ce n'est la messagère d'Hannah.

Voilà c'est tout pour aujourd'hui. Après une deuxième lecture de cet auteur, je pense que je vais me pencher plus dessus, et lire d'autres livres de lui. En tout cas je vous conseil celui-ci, plus d'une fois, j'ai vraiment passé un très bon moment en sa compagnie.

En attendant bonne lecture !  


Le bilan lecture-film du mois d'octobre !

Coucou ! Ça y est le mois d'octobre est fini ! Plus que deux mois et c'est déjà 2018 ! Le temps passe beaucoup trop vite ! Et avec lui passe de bonnes et de mauvaises lectures. Pour le coup j'ai eu un mois assez hétéroclite. Comme vous l'avez vu dans le titre, je vous ai même rajouté mes films et mes séries dans ce bilan. J'avais vraiment envie de vous faire partager ça également. Lisez bien jusqu'au bout, j'ai des petites questions à la fin pour vous.


Comme vous avez pu le voir, il y a de quoi faire pour ce mois-ci. J'ai procédé par étages, première ligne : les romans (en bleu) , deuxième ligne : les BD (en vert), troisième ligne : les films et séries (en orange).

Le premier livre que j'ai lu est la femme au miroir de Eric-Emmanuel Schmitt. J'ai adoré retrouver la plume de cette auteur. J'ai passé un très bon moment avec ces trois femmes. Je vous le conseil plus d'une fois si vous aimez un peu réfléchir tout en vous laissant bercer par une écriture fluide au possible.

Le deuxième livre, Marina de Carlos Ruiz Zafon a été quant à lui une belle découverte. Je pense que je n'avais encore jamais lu un livre d'un auteur espagnol, et je n'ai pas été déçue. Cela faisais bien longtemps que je n'avais pas lu un livre qui vous fait frissonner et regretter de le lire le soir tellement certaines scènes sont noires. En gros un livre parfait pour la période.

Ensuite j'ai lu sur kobo le crime d'Halloween de Agatha Christie. En temps normal je ne lis pas les livres de Agatha Christie, je n'aime pas sa façon d'écrire, elle appartient à un autre temps. Alors je me suis juste laissée tenter parce que l'intrigue se déroule durant Halloween. Au final je ressort d'une lecture ni chaude ni froide. Pour le coup je ne vous le conseil pas il y a surement d'autres Agatha Christie plus intéressant à lire avant.

J'arrive enfin à celui ci ! Ces rêves qu'on piétine de Stephan Spitzer ! J'ai repris ma lecture de ce livre juste après le crime d'Halloween. Et je pense sincèrement qu'il sera mon coup de cœur number one de 2017. Je suis ressortie de ma lecture toute retournée. L'auteur a su aborder la seconde guerre mondiale d'un point de vue, qui change de l'ordinaire. Je ne sais pas... Ce n'est pas le genre de livre que j'apprécie en temps normal mais pour le coup il était tellement bien écrit que je n'ai pu que me laisser emporter. Je pense que vous l'aurez compris je vous le conseil mille fois.

Dernier roman que je n'ai pas encore fini, et que je ne sais pas encore si je vais le finir : Esprit d'hiver de Laura Kasischke. J'ai emprunté ce livre au CDI et je dois avouer que je reste insensible à la plume de l'auteur. L'écriture est peut-être trop lourde pour moi, en tout cas je n'y arrive pas. Je me souviens que j'avais déjà eu un peu de mal avec Les revenants mais au final j'en garde un très bon souvenir, je verrais pour celui-ci.

Je passe à la BD ! Je vais être un peu plus brève. Tout d'abord Giant de Mikaël. J'ai adoré ma lecture de cette BD, et elle me réconcilie avec le genre. Pour le coup si vous aimez un peu les BD historique, biopic, avec un fil rouge thriller qui commence à se dessiner pour le second volume n'attendez pas, surtout que les planches sont à tomber.

Deuxième BD, l'adaptation de Au revoir là-haut. Ici une très grosse déception. Je n'ai pas aimé le style du dessin, et trop de petit événement important à mon gout on été modifié. La fin en partie, mais ça je vous en reparlerais en parallèle avec le film.

Troisième BD, Brocéliande de Péru, Benoit et Jacquemoire. Là je suis contente d'avoir suivi les conseils du terrieur de Guimause. J'ai adoré cette BD. L'univers est juste fantastique, le dessin aussi. Le tome 2 est rentré dans ma liste de Noël. J'aurais été subjugué par deux BD sur trois, c'est un bon quota.

J'allais oublié ! Je ne l'ai pas mis dans l'image mais j'ai également lu le tome 2 de Green Mechanic de Yami Shin. Un deuxième tome tout comme je l'attendais et qui suggère encore beaucoup de surprise !

Je passe aux films. Je suis d'abord aller voir Kingsman. Pas à mon gout pour le coup, encore j'avais plutôt bien aimé le 1, là trop de faux raccord, on se penche trop dans le cliché et la bêtise pour moi. Ensuite j'ai vu Blade Runner 2049, pour le coup il faut le voir, pas pour l'histoire mais pour l'ambiance et la musique ! Je suis allée voir toute seule Au revoir là-haut, et j'ai un avis très mitigé dont je vous parlerais plus en détail une autre fois, toujours étant que j'ai été très agacée par moment par l’interprétation cinématographique.

Maintenant les séries ! Tout d'abord La servante écarlate, qui n'est plus à présenter. Je suis restée accroché à cette série, et je la conseil vivement, maintenant je vais lire le livre pour savoir si mon opinion change ou pas, je verrais. Et enfin Salem, je me suis lancée dedans plus pour le côté sorcière qui va bien avec halloween qu'autre chose et je me retrouve lié au personnage, d'une façon que je n'aurais pas pensé. Pour une fois on est pas dans le cliché grossier de la sorcière, non les choses sont plus réfléchies.

Voilà c'est enfin fini ! C'était un peu long désolé. Mais bon à vous de passer les livres qui ne vous intéresse pas. Je vous ai dit au tout début que j'avais des questions à vous poser. 
Tout d'abord je me retrouve face à un gros dilemme. J'ai lu beaucoup beaucoup de livre qu'il me tarde de vous présenter et je ne saurais trop attendre, du coup je ne sais pas si je vais modifié les choses pour réussir à vous les présenter plus vite, du style deux avis par semaine durant un petit temps. Je vous laisse le choix et je suis ouverte aux possibilités. C'est vrai que vous les présenter plus d'un mois après les avoir lu c'est dommage. 
Deuxième question, est-ce qu'un concours vous tenterais pour gagner un livre pour Noël ? Je n'ai pas encore fixé les choses mais cette année j'avais envie de vous faire une petite surprise. Par contre je ne pense pas que je le ferais si je n'ai pas au moins 10 réponses, sinon c'est trop facile, il n'y a plus de suspense.

Lire d'autres horizons